top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Créer une entreprise à Madagascar


L'entrepreneuriat est le moteur qui stimule la croissance économique dans le monde. Cependant, à Madagascar, lancer une entreprise est loin d'être une voie pavée de succès et de prospérité. En effet, malgré sa richesse en ressources naturelles et son potentiel économique, Madagascar se noie dans un marasme de corruption, présentant un terrain aride pour les entrepreneurs.


La corruption : un fléau omniprésent qui étouffe l'innovation

Le premier et principal obstacle que tout entrepreneur à Madagascar doit affronter est la corruption dévorante qui gangrène les structures administratives et politiques. Des pots-de-vin sont exigés à chaque étape de la création d'entreprise, des licences d'exploitation aux permis de construire, en passant par l'import-export. Ce système corrompu ne favorise pas l'entrepreneuriat mais plutôt ceux qui sont prêts à jouer le jeu déloyal de la corruption.


L’absence d’opportunités : un environnement réfractaire à la croissance

Les jeunes pousses sont asphyxiées par un système qui freine l'innovation. Madagascar présente un paradoxe déroutant : bien que le pays abonde en matières premières et en main-d'œuvre, ces ressources sont inexploitées ou mal exploitées. Les entrepreneurs sont souvent laissés pour compte, se heurtant à un mur de bureaucratie, de corruption et d'un manque flagrant d'opportunités viables.


Une infrastructure déficiente qui freine le développement

La situation est exacerbée par une infrastructure nationale déplorable. Les routes, les systèmes de communication, et les installations essentielles sont dans un état lamentable, rendant le transport des marchandises et la communication avec les clients ou partenaires commerciaux internationaux incroyablement ardu. Ce déficit infrastructurel est un coup de poignard dans le dos des entrepreneurs, rendant toute entreprise commerciale viable presque impossible.


Des politiques économiques qui étranglent les PME

Les politiques économiques sont un autre champ de mines. Les taxes et les régulations sont non seulement astronomiques mais aussi imprévisibles. Les petites et moyennes entreprises (PME), qui sont l'épine dorsale de toute économie prospère, sont étouffées sous le poids de ces politiques. Dans de telles conditions, les entrepreneurs à Madagascar ne luttent pas seulement pour réussir, mais pour survivre.


Un système bancaire et financier précaire

Le financement, vital pour la création et l'expansion d'une entreprise, est un autre cauchemar. Le système bancaire malgache est un monstre de complexité, avec des taux d'intérêt exorbitants et une aversion au risque qui écarte les entrepreneurs. Ainsi, les idées innovantes sont souvent enterrées avant même d'avoir une chance de montrer leur potentiel.


En conclusion, créer une entreprise à Madagascar est un combat contre des moulins à vent.

Les entrepreneurs doivent naviguer dans un océan de corruption, face à un manque désespérant d'opportunités, tout en étant entravés par une infrastructure défaillante, des politiques économiques asphyxiantes, et un accès au financement presque inexistant. Le pays, enfermé dans ce cercle vicieux, appelle désespérément à des réformes profondes pour revitaliser son climat entrepreneurial. Sans un changement radical, Madagascar continuera de sombrer, repoussant les talents et les investissements, et se privant des fruits de l'innovation et de la détermination de ses citoyens.

26 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page