top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Cris d'alarme de maroantsetra : La vanille en péril

Le cœur de la vanille malgache bat de moins en moins fort : Maroantsetra lance un SOS au président.

Maroantsetra, un district clé dans la région Analanjirofo, fait face à une crise sans précédent. La vanille, considérée comme l'or vert de Madagascar et principal pilier économique de la région, connaît une chute drastique de ses prix. Pour les vingt maires du district, la situation est intolérable. Alors que les plantations regorgent de gousses parfumées, les prix plongent à un niveau aussi bas que 2 000 à 3 000 ariary par kilogramme de vanille verte. Cette dégringolade a des répercussions massives, non seulement pour les cultivateurs, mais également pour l'économie locale dans son ensemble – englobant éleveurs, pêcheurs et entrepreneurs.

La gravité de la situation a poussé les autorités locales à lever la voix. Dans un communiqué poignant, ils évoquent une crise que la région n'a pas connue depuis une décennie et demie. Un cri du cœur adressé directement au Président Andry Rajoelina, exprimant le désespoir d'une population qui repose entièrement sur cette filière. L'appel ne se limite pas à un simple constat; il implore l'intervention urgente du président, non pas par opposition, mais avec respect et espoir dans sa capacité à trouver une solution.

La région de Maroantsetra se tient à la croisée des chemins. L'impact de cette crise pourrait s'étendre bien au-delà des plantations de vanille, déstabilisant toute une économie locale interconnectée. La signature de nombreux maires sur le communiqué souligne l'unité et la gravité de cette préoccupation. Aujourd'hui, l'attente est palpable, avec l'espoir qu'une réponse rapide et efficace émerge du sommet de l'État.

Comments


bottom of page