top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Crise diplomatique entre l’Espagne et l’Argentine après des propos de Javier Milei

Crise diplomatique entre l’Espagne et l’Argentine : découvrez pourquoi Madrid a rappelé son ambassadrice après des propos polémiques de Javier Milei.



Le 19 mai 2024, le gouvernement espagnol a rappelé son ambassadrice en Argentine à la suite des propos polémiques du président argentin Javier Milei. Lors d'un congrès organisé par le parti d'extrême droite espagnol Vox à Madrid, Milei a accusé Begoña Sanchez, l'épouse du premier ministre Pedro Sanchez, de corruption. Ces accusations ont exacerbé les tensions déjà existantes entre les deux pays.


Discours controversé à Madrid

Javier Milei, connu pour son franc-parler et ses positions extrémistes, était l'invité d'honneur de la convention Europa Viva 24 organisée par Vox. Dans un discours belliqueux, Milei a lancé des accusations graves contre Begoña Sanchez sans la nommer directement : « Quand vous avez une femme corrompue, vous vous salissez et vous prenez cinq jours pour y réfléchir. » Ces paroles faisaient référence à une enquête préliminaire en Espagne sur des accusations de « trafic d'influence » et « corruption » visant Mme Sanchez.


Réaction du gouvernement Espagnol

Le ministre des Affaires étrangères espagnol, José Manuel Albares, a réagi fermement en dénonçant les propos de Milei comme « extrêmement graves » et au-delà de tout type de différences politiques et idéologiques. Dans une déclaration télévisée, Albares a annoncé le rappel sine die de l'ambassadrice espagnole à Buenos Aires pour consultations et a exigé des excuses publiques de la part de Javier Milei.


Contexte et antécédents

Les relations entre l’Espagne et l’Argentine étaient déjà tendues avant cet incident. Milei, en conflit ouvert avec le gouvernement espagnol, n’a rencontré ni le roi Felipe VI, ni le premier ministre Pedro Sanchez lors de sa visite de trois jours en Espagne. Pedro Sanchez avait d’ailleurs soutenu Sergio Massa, le rival de Milei, lors de l’élection présidentielle argentine. Cette animosité personnelle et politique entre les deux dirigeants a intensifié la crise diplomatique actuelle.


Répercussions politiques et diplomatiques

Le rappel de l'ambassadrice marque une escalade significative dans les relations bilatérales entre l’Espagne et l’Argentine. Cette décision symbolise la gravité avec laquelle Madrid perçoit les attaques verbales de Milei. Les conséquences de cette crise pourraient affecter les relations diplomatiques, économiques et culturelles entre les deux nations.


Demande d’excuses publiques

Madrid insiste sur la nécessité de recevoir des excuses publiques de Javier Milei pour apaiser les tensions. Le ministre Albares a souligné que les accusations non fondées et les insultes publiques ne peuvent être tolérées dans les relations internationales. Cette exigence place Milei dans une position délicate, où il devra décider s’il répond à la demande de l’Espagne ou s’il maintient sa position, potentiellement aggravant la crise.


Réactions internationales et soutiens internes

La réaction de la communauté internationale reste à observer, car cette crise pourrait influencer les alliances et les relations diplomatiques au-delà des deux pays directement concernés. En Espagne, le gouvernement de Pedro Sanchez bénéficie d’un large soutien pour sa réponse ferme, tandis qu’en Argentine, les partisans de Milei pourraient voir dans cette situation une attaque contre leur président.


Prochaines étapes et perspectives

Les prochaines étapes dépendront de la réponse de Javier Milei aux exigences espagnoles. Si des excuses publiques sont présentées, il est possible que les tensions diminuent et que les relations diplomatiques soient restaurées progressivement. En l’absence d’excuses, la crise pourrait s’aggraver, entraînant des mesures supplémentaires de part et d’autre.


La situation actuelle entre l’Espagne et l’Argentine est un rappel de la fragilité des relations internationales et de l'impact potentiel des discours politiques sur ces relations. La gestion de cette crise par les deux gouvernements sera cruciale pour déterminer la future dynamique entre les deux pays.

9 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page