top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Crise meurtrière au Sénégal : Exclusion d'Ousmane Sonko et violence persistante

Au Sénégal, l'exclusion d'Ousmane Sonko de l'élection présidentielle pourrait entraîner des risques de violence.

Au Sénégal, seize personnes ont perdu la vie depuis jeudi dernier, alimentant davantage la crise qui plonge le pays dans le chaos depuis la condamnation de l'opposant Ousmane Sonko à une peine de deux ans de prison. Alors que la nation cherche une issue à cette situation tragique, Paul-Simon Handy, directeur du bureau de l'ISS (Institut d'études de sécurité) basé à Addis-Abeba, en Éthiopie, affirme qu'un véritable apaisement ne sera pas possible tant qu'Ousmane Sonko sera exclu de l'élection présidentielle prévue pour février prochain. Pour discuter de cette question cruciale, Christophe Boisbouvier accueille Paul-Simon Handy en tant qu'invité spécial.


La situation au Sénégal est de plus en plus préoccupante, avec un bilan tragique de seize vies perdues en seulement quelques jours. L'instabilité et la violence qui secouent le pays depuis la condamnation d'Ousmane Sonko ne montrent aucun signe d'apaisement. Selon Paul-Simon Handy, expert en sécurité et directeur de l'ISS, exclure Ousmane Sonko de la prochaine élection présidentielle ne fera qu'aggraver les tensions et entraver les efforts de résolution de la crise. Pour trouver une solution durable, il est impératif de prendre en compte les aspirations de tous les acteurs politiques et de permettre une participation équitable à la vie démocratique du pays. Christophe Boisbouvier discute de ces enjeux cruciaux avec Paul-Simon Handy, cherchant ainsi à trouver des pistes de sortie de cette crise qui continue de plonger le Sénégal dans l'incertitude.

bottom of page