top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Critiques envers la politique migratoire britannique envers le Soudan : une approche raciste dénoncé

La politique migratoire britannique à l'égard du Soudan est vivement critiquée par les défenseurs des migrants.

Le Royaume-Uni a récemment achevé l'évacuation de ses ressortissants du Soudan, mais cette opération a été vivement critiquée dans le pays. La lenteur, le manque de communication et l'organisation chaotique de l'évacuation ont suscité des vives réactions. Cependant, les défenseurs des migrants vont plus loin en dénonçant une approche raciste de la part du gouvernement britannique. Contrairement à d'autres crises, telle que celle en Ukraine où des voies légales et sûres ont été mises en place, les Soudanais qui cherchent à fuir les violences dans leur pays n'ont aucun moyen d'accéder légalement au Royaume-Uni. Le contraste est saisissant avec l'accueil réservé à d'autres groupes de migrants. Au cours des quinze derniers mois, près de 300 000 Ukrainiens ont pu rejoindre le Royaume-Uni.


De plus, un programme d'asile destiné aux Afghans, suite au retour des talibans au pouvoir, avait pour objectif d'accueillir 20 000 personnes, mais seulement 22 d'entre elles ont bénéficié de ce programme. Cette situation a conduit la responsable du réseau du droit migratoire, Fizza Qureshi, à déclarer que le Royaume-Uni a créé une ségrégation dans son système d'accueil des réfugiés. Caitlin Boswell, directrice de la politique pour le Conseil au bien-être des migrants, ajoute que le gouvernement définit sa politique migratoire selon des critères racistes. En réponse aux critiques, le gouvernement britannique a souligné qu'il ne faut pas "comparer la souffrance de différents groupes de migrants" et a affirmé sa volonté de se concentrer sur une solution diplomatique et humanitaire au Soudan.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page