top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Cyril Ramaphosa réélu président de l'Afrique du Sud

En Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa a été réélu président, malgré la perte de la majorité absolue par son parti, le Congrès national africain (ANC), lors des législatives de fin mai. Cette réélection a été rendue possible grâce à un accord de gouvernement inédit avec le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA). Ce partenariat entre l'ANC et la DA marque une nouvelle ère de collaboration politique dans le pays.



Résultats des élections et vote parlementaire

Cyril Ramaphosa, en fonction depuis février 2018, a obtenu 283 voix lors du vote du nouveau Parlement, surpassant largement l'autre candidat, Julius Malema du parti radical de gauche Combattants pour la liberté économique (EFF), qui n'a récolté que 44 voix. L'annonce de la réélection a été faite par le juge Raymond Zondo, qui présidait la séance parlementaire.


Un tournant historique pour l'ANC

Les élections législatives de fin mai ont marqué un tournant historique en mettant fin à trente ans d'hégémonie de l'ANC, le parti de Nelson Mandela qui avait défait le régime de l'apartheid. Pour la première fois, l'ANC a perdu sa majorité absolue au Parlement, ce qui a nécessité la formation d'une coalition pour maintenir le pouvoir.


Implications pour l'avenir

Cette réélection et l'accord avec la DA pourraient entraîner des changements significatifs dans la gouvernance du pays. L'ANC, connu pour ses politiques axées sur la justice sociale et la lutte contre les inégalités, devra désormais coopérer avec la DA, un parti libéral prônant des réformes économiques et une gouvernance plus transparente.


Défis à venir pour Ramaphosa

Cyril Ramaphosa, à 71 ans, devra naviguer dans ce nouvel environnement politique avec habileté. Il fait face à des défis majeurs, notamment la relance de l'économie sud-africaine, la réduction du chômage et la lutte contre la corruption. La collaboration avec la DA pourrait offrir de nouvelles perspectives pour aborder ces problèmes, mais elle nécessitera également des compromis et une gestion délicate des tensions politiques.


La réélection de Cyril Ramaphosa, grâce à un accord inédit entre l'ANC et la DA, ouvre une nouvelle page dans l'histoire politique de l'Afrique du Sud. Ce partenariat pourrait apporter des changements importants dans la manière dont le pays est gouverné, tout en présentant des défis significatifs pour le président réélu. Les prochains mois seront déterminants pour observer comment cette coalition inédite influencera les politiques et la stabilité de l'Afrique du Sud.

2 vues0 commentaire

留言

評等為 0(最高為 5 顆星)。
暫無評等

新增評等
bottom of page