top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Débat sur la nationalité de Rajoelina : la HCC tranche

La HCC met fin aux spéculations sur la nationalité de Rajoelina : le débat politique s'intensifie!


À la veille de l'ouverture des candidatures pour les élections présidentielles, la Haute cour constitutionnelle (HCC) s'est penchée sur la nationalité malagasy controversée du président Andry Rajoelina. Suite à une saisine par l'opposante Fanirisoa Ernaivo, la cour d’Ambohidahy a conclu qu'elle n'était pas compétente pour déterminer si Rajoelina avait perdu la nationalité malagasy. Les juges ont affirmé que la validité de sa candidature avait été établie après vérification de tous les documents nécessaires, y compris un certificat de nationalité.

Depuis la divulgation des documents concernant la nationalité française de Rajoelina, l'opposition, menée par Ernaivo en exil en France, a vigoureusement contesté sa légitimité en tant que président. Ernaivo a tenté de disqualifier Rajoelina du paysage politique, soutenant que sa candidature en 2018 avait été déposée sous de faux prétextes et qu'il ne possédait pas légalement la nationalité malagasy à l'époque. Cependant, la HCC a rejeté ces allégations, déclarant que la preuve de toute fraude ou de la perte de la nationalité malagasy incombait à la partie qui l'avance.

Alors que la décision de la HCC a été rendue juste avant le début des inscriptions pour les prochaines élections présidentielles, elle offre à Rajoelina l'opportunité de se présenter à nouveau. En 2018, il avait été parmi les premiers à déposer sa candidature. Aujourd'hui, la question demeure : Rajoelina choisira-t-il de se présenter une fois de plus? Bien que sollicité par ses partisans, s'il décide de concourir à nouveau, il devra démissionner de son poste actuel d'ici le 09 septembre.

39 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page