top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Décès d'un journaliste français dans l'est de l'Ukraine

Un correspondant français de l'AFP perd la vie lors d'une attaque aérienne dans l'est de l'Ukraine.

Le coordinateur vidéo de l'Agence France-Presse (AFP) en Ukraine, Arman Soldin, a perdu la vie tragiquement cet après-midi lors d'une attaque de roquettes Grad près de Tchassiv Iar, une localité ukrainienne proche de Bakhmout. Arman Soldin, âgé de 32 ans, accompagnait quatre autres journalistes en compagnie de militaires ukrainiens lorsqu'ils ont été pris pour cible par une salve de roquettes. Cette frappe a coûté la vie au coordinateur vidéo de l'AFP en Ukraine, tandis que ses quatre collègues sont indemnes. « L'Agence dans son ensemble est effondrée », a déclaré Fabrice Fries, PDG de l'AFP, en réaction à cette tragique nouvelle. Il a souligné que la mort d'Arman Soldin est un rappel poignant des risques auxquels font face les journalistes au quotidien lorsqu'ils couvrent le conflit en Ukraine. Phil Chetwynd, directeur de l'information de l'agence de presse, a rendu hommage à la mémoire d'Arman en le décrivant comme un journaliste « courageux, créatif et tenace ». Il a ajouté que le travail exceptionnel d'Arman incarnait la fierté du journalisme de l'AFP en Ukraine.

Arman Soldin était un journaliste reporter d'images expérimenté qui avait précédemment travaillé à Londres. Depuis septembre 2022, il occupait le poste de coordinateur vidéo en Ukraine et se rendait fréquemment sur le front. Il avait également fait partie de l'équipe de l'AFP qui avait couvert les premiers jours de l'invasion russe. Christine Buhagiar, directrice Europe de l'AFP, a décrit Arman comme étant enthousiaste, énergique et intrépide. Elle a salué sa dévotion totale envers son métier de journaliste. Né à Sarajevo, Arman, de nationalité française et d'origine bosnienne, avait été recruté en 2015 en tant que stagiaire à Rome avant de rejoindre le bureau de Londres la même année. Selon les organisations non gouvernementales Reporters sans frontières (RSF) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), il est au moins le 11e reporter, fixeur ou chauffeur de journalistes à avoir perdu la vie en Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février 2022.

À l'Assemblée nationale, tous les députés se sont levés pour rendre hommage à Arman Soldin. Le président français Emmanuel Macron a exprimé ses hommages en saluant son courage. Il a rappelé que dès les premières heures du conflit, Arman était présent sur le terrain pour établir les faits et informer le public. La Première ministre Elisabeth Borne a également exprimé sa tristesse face à cette mort tragique, soulignant le courage des journalistes qui risquent leur vie pour nous informer. La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que le monde avait une dette envers Arman et les dix autres reporters et employés de médias qui ont perdu la vie en couvrant ce conflit.

Comments


bottom of page