top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Découverte de micros dans un bureau d'assistants du commandant des armées ukrainien


L'Ukraine a été secouée par la récente découverte de micros dans un bureau d'assistants du commandant en chef des armées ukrainiennes, Valery Zaloujny. Cette troublante découverte fait suite à une précédente révélation concernant la présence de micros dans le futur bureau de M. Zaloujny. Cet incident survient dans un contexte de tensions croissantes entre le commandant des armées ukrainiennes et le président Volodymyr Zelensky, sur fond d'échec de la contre-offensive des forces de Kiev lancée cet été et d'effritement du soutien occidental, près de deux ans après le début de l'invasion russe en Ukraine.


Selon un communiqué de l'état-major de l'armée ukrainienne, des "équipements d'écoute ont été installés dans des bureaux prévus pour le travail du commandant en chef des forces armées ukrainiennes et d'employés de son cabinet". Cette découverte concerne deux bureaux, celui du commandant en chef et celui d'assistants, et a été faite lors d'une "vérification de routine" sur un site.


Valery Zaloujny a confirmé que son bureau n'était pas le seul à être affecté par cette

intrusion, tout en précisant que l'incident ne s'était pas produit dans les locaux de l'état-major de l'armée ukrainienne, où ils ne travaillent plus depuis longtemps. Interrogé sur sa réaction face à cet incident, M. Zaloujny a sobrement répondu : "comme la guerre". Il a également affirmé que l'enquête permettrait de déterminer l'objectif de cette opération.

Les services ukrainiens de sécurité (SBU) ont, de leur côté, annoncé l'ouverture d'une enquête pour "utilisation illégale de moyens techniques spéciaux pour obtenir des informations". Pour l'instant, aucune piste sur l'origine de ce dispositif d'écoute n'a été avancée.


Cette découverte de micros dans les bureaux du commandant en chef des forces armées ukrainiennes soulève de nombreuses questions sur la sécurité et la confidentialité des informations au sein de l'armée ukrainienne. Les résultats de l'enquête à venir seront très attendus pour faire la lumière sur cette affaire et déterminer les responsabilités éventuelles.

bottom of page