top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Défi du logement à Antananarivo : en quête d'une solution durable


Antananarivo, capitale de Madagascar, est confrontée à un sérieux problème de logement. Une croissance urbaine galopante, combinée à un manque de réglementation et de contrôle, a conduit à une situation préoccupante où la plupart des habitants vivent dans des logements informels. Cette crise du logement n'est pas seulement une question de manque de toit, mais elle a aussi engendré de nombreux problèmes sociaux, économiques et sanitaires pour la population.


L'Étendue de la problématique

D'après le Plan national du logement (PNL) 2020, impressionnants 85% de la population malgache résident dans des logements considérés comme informels. L’Organisation des Nations Unies définit ces habitations comme étant construites sans respecter les autorisations nécessaires et les lois d'urbanisme. À Antananarivo, cette situation touche 72% de ses résidents, soit près des trois quarts de sa population.


Les conséquences d'une croissance urbaine non maîtrisée

La demande de logements dans la capitale est astronomique, estimée à près de 1,8 million d'unités. Cette forte demande, couplée à une offre insuffisante, a provoqué une flambée des prix, rendant l'accès au logement encore plus difficile pour les citoyens. La ville montre clairement les stigmates d'une urbanisation rapide et mal gérée, avec des logements de mauvaise qualité et des infrastructures sanitaires inadéquates.


Solutions proposées et défis à relever

Face à cette crise, des efforts considérables sont nécessaires. Il est impératif de renforcer le contrôle des permis de construire et de lutter contre la corruption. De plus, des solutions financières, telles que des subventions pour le logement et des prêts à long terme, pourraient aider les familles à faible revenu à accéder à des logements de qualité. Cependant, ces instruments financiers restent inaccessibles à une grande partie de la population, laissant les rêves de logement décent et de propriété immobilière hors de portée pour de nombreux ménages.


Journée mondiale de l'habitat : un appel à l'action

À l'occasion de la Journée mondiale de l'habitat, il est crucial d'aborder cette question de l'inaccessibilité au logement décent. Cette journée, ayant pour thème "Économies urbaines résilientes: Les villes, moteurs de la croissance et de la reprise", pourrait être l'occasion d'initier un dialogue sur les défis auxquels Antananarivo est confrontée. En ces temps de bouleversements dus notamment à la Covid-19, il est plus que jamais impératif d'aborder ces questions cruciales et de chercher des solutions durables pour l'avenir des zones urbaines.


La situation du logement à Antananarivo illustre les défis complexes de l'urbanisation rapide dans les pays en développement. Tandis que la demande de logements continue de croître, des solutions innovantes et inclusives sont nécessaires pour garantir un avenir sûr, sain et prospère pour tous les résidents de la capitale.

bottom of page