top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Défis et retraits : la course présidentielle malgache s'anime


La liste officielle des candidats qui concourront à la magistrature suprême lors de la prochaine élection présidentielle à Madagascar devrait être dévoilée d'ici samedi, au plus tard, selon une source au sein de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). Alors que 28 candidats avaient initialement déposé leurs dossiers à Ambohidahy jusqu'à jeudi dernier, il est prévu que cette liste officielle soit moins conséquente, notamment en raison des retraits de certains candidats et de la possible exclusion de dossiers incomplets.


Les retraits de candidature

Hier, trois candidats parmi les 28 ont déjà annoncé le retrait de leurs dossiers. Outre Masy Goulamaly et Julia Mickaëlle Rasolofonoriniaina, James Andriantsihety Rasoamaka a également décidé de se retirer de la course. Toutefois, il est important de noter que le retrait des dossiers en dehors de la date limite de dépôt de candidature n'est pas autorisé en vertu de la loi organique N°2018-009 relative à l'élection du président de la République, qui stipule qu'aucun retrait de candidature n'est admis après cette date limite.


Les raisons derrière les retraits

Pour Masy Goulamaly, son retrait est survenu peu après l'annonce de la candidature d'Andry Rajoelina, créant ainsi la surprise. Le député de Tsihombe n'a pas fourni de détails explicites sur sa décision, se contentant d'expliquer dans une brève publication sur les réseaux sociaux qu'elle retirait sa candidature pour confirmer sa signature déjà apposée et pour respecter la loi en vigueur dans le pays. Il convient de noter que quelques jours auparavant, huit candidats, dont Masy Goulamaly, avaient signé une déclaration commune s'opposant à la candidature d'Andry Rajoelina après la révélation publique du décret de naturalisation française de ce dernier.


Julia Mickaëlle Rasolofonoriniaina, quant à elle, avait initialement déposé sa candidature le 1er septembre sur proposition de l'association Andry Fanavotana an'i Madagasikara (AFM). Toutefois, elle a également retiré sa candidature, déclarant qu'il lui manquait plusieurs pièces dans son dossier pour que sa candidature soit valide. Il est intéressant de noter que Julia Mickaëlle Rasolofonoriniaina avait été récemment vue en compagnie de Jean-Nirina Rafanomezantsoa, une personnalité controversée de l'association HAFARI.


Prochaines étapes : le tirage au sort et la discussion avec les candidats

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) prévoit de procéder au tirage au sort des candidats retenus pour figurer sur le bulletin unique. Ce tirage au sort aura lieu dans les locaux de la CENI à Alarobia le lundi 11 septembre prochain. Par la suite, la CENI envisage d'organiser une séance de partage et de discussion avec les candidats officiels, prévue une dizaine de jours plus tard.


Malgré les tensions politiques actuelles et les tentatives de contestation, les préparatifs pour l'élection présidentielle continuent d'avancer, et la Commission Électorale réaffirme que l'élection se déroulera comme prévu. La question qui demeure est celle de l'ambiance dans laquelle cette élection se tiendra, étant donné le contexte politique tendu.

bottom of page