top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Déjouer une menace majeure en mer Rouge : la réponse conjointe des forces britanniques et américaines



Dans le théâtre mouvant des conflits internationaux, les eaux de la mer Rouge sont devenues le point de convergence d'actions déstabilisatrices menées par les rebelles yéménites, les Houthis. Leur récente attaque, qualifiée par le gouvernement britannique comme étant la plus significative à ce jour, a été contrée par une coalition des forces britanniques et américaines.


Une attaque sans précédent

Le mardi 9 janvier, dix-huit drones et trois missiles, tous émanant des Houthis, ont été neutralisés dans une confrontation nocturne intense. Le ministre britannique de la Défense, Grant Shapps, a souligné sur les réseaux sociaux que le navire britannique Diamond a été au cœur de ces événements, repoussant les multiples attaques dirigées non seulement vers lui-même mais également envers des navires marchands dans cette zone stratégique de la mer Rouge. Fort heureusement, aucun membre de l'équipage du Diamond n'a été blessé, et le navire n'a subi aucun dommage.


Réaction américaine

Parallèlement, l'armée américaine a également confirmé la destruction de ces drones et missiles, décrivant l'attaque comme étant d'une complexité redoutable. Cette salve d'attaques survient alors même que le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, est en déplacement en Israël pour prévenir l'escalade du conflit entre Israël et le Hamas.


L'historique de perturbations maritimes

Cette récente attaque représente la vingt-sixième agression dirigée contre le trafic maritime commercial en mer Rouge depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas en octobre 2023. Le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) a rapporté que les avions de combat opérant à partir du porte-avions américain Dwight-D.-Eisenhower et de plusieurs navires, dont le navire britannique Diamond, ont été mobilisés pour abattre les drones et les missiles.


La motivation houthiste

Les actions des Houthis sont justifiées par leur soutien déclaré aux Palestiniens de la bande de Gaza, affirmant agir en solidarité avec eux depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas. Contrôlant une part substantielle du Yémen, ils ont ciblé le trafic maritime international traversant la mer Rouge pour exprimer leur solidarité envers la cause palestinienne.


Cette série d'attaques contre le trafic maritime en mer Rouge reflète l'ampleur des tensions régionales et souligne les défis majeurs auxquels sont confrontées les forces internationales dans leur quête pour maintenir la sécurité et la stabilité. La réponse coordonnée des armées britannique et américaine a permis de contrer cette attaque majeure, mais soulève également des préoccupations quant à la persistance de ces incidents et à leur impact potentiel sur la navigation internationale dans cette région cruciale.

bottom of page