top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Démission du gouvernement Ntsay : nouveau sépart sous la présidence d'Andry Rajoelina


Lors du premier Conseil des ministres dirigé par le président Andry Rajoelina après sa réélection, une annonce majeure a marqué le début de son deuxième mandat : la démission du Premier ministre Ntsay Christian et de son gouvernement. Cette décision a été prise lors de la réunion au Palais d'Iavoloha, marquant la fin du mandat de l'équipe gouvernementale en place.


Transition en douceur

Le président Andry Rajoelina a immédiatement réagi à cette démission en signant un décret acceptant la démission du gouvernement et confiant la gestion des affaires courantes au Premier ministre sortant et aux ministres démissionnaires. Cette transition en douceur s'inscrit dans le cadre de la pratique républicaine, bien qu'aucune loi ne prévoie explicitement la démission du gouvernement à l'issue de l'élection d'un nouveau président.


Bilan et résultats

La démission du gouvernement Ntsay devrait susciter des débats sur le bilan de chaque ministre au cours de son mandat. Le président Andry Rajoelina a toujours insisté sur l'obligation de résultats et a annoncé que seuls ceux ayant bien travaillé et obtenu de bons résultats seront reconduits à leur poste. Cette démarche vise à accélérer la mise en œuvre des actions de développement, avec trois piliers clés : le capital humain, l'industrialisation, et la bonne gouvernance.


Plan d'actions pour les 100 premiers jours

Lors du Conseil des ministres, un plan d'actions précis a été élaboré pour les 100 premiers jours du mandat présidentiel. Ce plan inclut des mesures telles que la gratuité de l'accès au planning familial dans les hôpitaux publics et le lancement d'un programme de formation agricole pour les familles vulnérables. Ce programme permettra aux bénéficiaires de recevoir un titre foncier après 5 ans de formation.


Renouvellement des structures au niveau des fokontany

Le régime Rajoelina envisage également de procéder au renouvellement des structures et des responsables au niveau des Fokontany (quartiers). Un comité appelé "Komity Loharano" sera créé pour gérer les affaires sociales au niveau local. Une nouvelle élection sera organisée, et la participation des fonctionnaires retraités et des Raiamandreny (anciens notables) est encouragée pour une meilleure gestion des actions sociales.


Reprise de la vente de riz à prix abordable

Face à l'inflation et à la hausse des prix du riz sur le marché, le Conseil des ministres a pris la décision de reprendre immédiatement la vente de "Vary mora" (riz à prix abordable) pour soulager la population.


En résumé, la démission du gouvernement Ntsay marque le début du deuxième mandat du président Andry Rajoelina. La nouvelle équipe gouvernementale est attendue avec une obligation de résultats et un engagement envers le développement du pays. Le plan d'actions pour les 100 premiers jours promet des initiatives visant à améliorer la vie des citoyens malagasy.

bottom of page