top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Démission du gouvernement Ntsay : tradition républicaine et stabilité en question


Le samedi 16 décembre 2023 marquera un événement politique majeur à Madagascar. Le président de la République réélu signera son premier décret, acceptant la démission du Premier ministre Christian Ntsay et de son gouvernement. Cette démarche s'inscrit dans la tradition républicaine malgré les particularités de la situation actuelle.


Gestion des affaires courantes

L'article premier du décret présidentiel portant acceptation de la démission du gouvernement énoncera clairement : « Est acceptée la démission présentée par le Premier ministre Christian Ntsay, en son nom et au nom du gouvernement de la République ». Les membres du gouvernement démissionnaire continueront d'assurer l'expédition des affaires courantes jusqu'à la formation du nouveau gouvernement.


La tradition républicaine

Bien qu'aucun texte ne l'exige, la démission du gouvernement après une élection présidentielle est une tradition républicaine respectée. Cette pratique vise à garantir la cohésion entre les pouvoirs exécutifs et à permettre au nouveau président de constituer un gouvernement en accord avec sa vision politique.


Un gouvernement en sursis

Le président Andry Rajoelina pourrait choisir la stabilité et la continuité en maintenant Christian Ntsay à la tête du nouveau gouvernement jusqu'aux prochaines élections législatives. Cependant, ces élections ne sont pas garanties pour le camp présidentiel, ce qui pourrait remettre en question cette stabilité.


La dissolution de l'Assemblée nationale

Une autre option envisageable serait la dissolution de l'Assemblée nationale si la majorité au sein de celle-ci est contestée. Cependant, cette décision est complexe, car elle comporte des risques politiques importants. La nouvelle équipe gouvernementale devra donc faire face à une période d'incertitude jusqu'aux prochaines élections législatives.


Deuxième tour électoral

Les élections législatives, anticipées ou non, représenteront une sorte de deuxième tour pour les candidats. Si un collectif de candidats parvient à présenter une liste unique dans les différentes circonscriptions, cela pourrait avoir un impact significatif sur la composition de l'Assemblée nationale.


La démission du gouvernement Ntsay s'inscrit dans une tradition républicaine, mais l'avenir politique de Madagascar reste marqué par des incertitudes liées aux prochaines élections législatives.

14 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page