top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Dépréciation de l'Ariary : la vanille et les défis économiques


La monnaie nationale malgache, l'Ariary, connaît actuellement une période de dépréciation par rapport aux devises étrangères, en particulier l'euro et le dollar. Cette situation a des origines à la fois internationales et nationales, avec un impact significatif sur l'économie du pays.


Contexte international

À l'échelle internationale, la crise russo-ukrainienne et la hausse des prix du pétrole sur le marché mondial ont contribué à un contexte économique difficile. Cette conjoncture a affecté de nombreuses monnaies, y compris l'Ariary. En un mois, l'Ariary a perdu 183 points par rapport à l'euro et 96 points par rapport au dollar.


Crise de la filière vanille

Cependant, les causes internes sont tout aussi importantes. La crise majeure qui a frappé la filière vanille malgache a eu un impact significatif sur les recettes en devises étrangères. Les exportations de vanille ont diminué, entraînant une baisse des revenus pour l'économie nationale. Les prix de la vanille à l'exportation ont chuté, et même à des prix bas, il est difficile de trouver des acheteurs.


La crise de la vanille est en partie attribuée à une politique de verrouillage mise en place par le ministère de l'Industrialisation, du Commerce et de la Consommation. Cette politique a créé des obstacles à la vente de vanille malgache sur les marchés internationaux. Les conséquences de cette crise se font ressentir au niveau des planteurs, avec des prix bien en deçà des attentes et des ménages qui luttent pour subvenir à leurs besoins, y compris l'éducation de leurs enfants.


Appel à la libéralisation

Face à cette situation, de nombreux acteurs de la filière vanille appellent au retour à la libéralisation. Ils se réjouissent de la volonté annoncée par le président Andry Rajoelina de poursuivre cette voie de la libéralisation. Pour eux, c'est la solution la plus viable pour surmonter la crise actuelle. Ils espèrent que les erreurs du passé ne seront pas répétées lors des prochaines campagnes de vanille.


En conclusion, la dépréciation de l'Ariary est le résultat de facteurs internationaux et nationaux, avec la crise de la filière vanille jouant un rôle majeur. Les défis économiques auxquels Madagascar est confronté nécessitent des mesures immédiates pour stabiliser la monnaie et soutenir les secteurs clés de l'économie, tels que la vanille.

30 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page