top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Des Cas de Violences Sexuelles à l'Université Félix Houphouët-Boigny de la Côte d'Ivoire

Depuis plusieurs mois, des étudiants de l'université Félix Houphouët-Boigny dénoncent les violences à caractère sexuel perpétrées par le corps enseignant et d'autres étudiants, demandant à l'administration et aux autorités d'agir. L'Organisation des citoyennes pour la promotion et la défense des droits des enfants, femmes et minorités (CPDEFM), une ONG ivoirienne, a publié un rapport sur ces violences systémiques.


Une étude de la CPDEFM a recensé au moins 69 cas de harcèlement ou violence sexuelle sur le campus universitaire en 2022, avec les membres du mouvement étudiant FESCI et les enseignants-chercheurs étant les principaux accusés, à 40% et 30% respectivement. Les victimes gardent souvent le silence, dans 80% des cas, ce qui mine la vie étudiante, surtout celle des femmes.


Pour lutter contre les violences basées sur le genre à l'université, l'ONG recommande la création d'une cellule spécialisée pour recueillir la parole des victimes et la mise en place d'un mécanisme clair de prise en charge des victimes, avec des sanctions exemplaires contre les agresseurs. L'ONG demande également au gouvernement ivoirien de réglementer la FESCI. La direction de l'université Félix Houphouët-Boigny prévoit de mettre en place un comité d'écoute et de prise en charge des victimes dans les prochaines semaines, sans donner plus de détails sur son fonctionnement. Un rapport récent de l'ONG Indigo soulignait aussi la gravité des violences sexuelles sur les campus en Côte d'Ivoire.

6 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page