top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Des Inuits vont porter plainte en France contre le prêtre Rivoire pour pédophilie dans l'Église

Des Inuits venus du Grand Nord canadien ont récemment atterri à Paris pour demander l'extradition de Johannes Rivoire, un prêtre franco-canadien âgé de 92 ans, accusé d'agressions sexuelles sur plusieurs enfants dans les années 1960 et 1970.


Une délégation d'Inuits, récemment arrivée à Paris pour obtenir l'extradition du prêtre franco-canadien Johannes Rivoire, s'est entretenue avec lui jeudi à Lyon. Tania Tungilik, dont le père a été agressé sexuellement par le prêtre dans les années 1970, a rencontré Rivoire lors de la rencontre, mais a été déçue par l'absence de remords de celui-ci. Les Inuits espéraient repartir avec le prêtre vendredi pour le Canada, mais cela semble peu probable. Bien que la France ait refusé d'extrader Rivoire, la délégation insiste sur la nécessité d'un procès pour parvenir à une guérison.


Malgré le refus de la France d'extrader le prêtre franco-canadien Johannes Rivoire, accusé d'agressions sexuelles sur des enfants inuits dans les années 1960 et 1970, Aluki Kokiert, représentante des Inuits, continue de demander justice. Les Inuits ont annoncé leur intention de déposer une plainte contre la congrégation des Oblats de Marie-Immaculée (OMI), à laquelle appartient le prêtre, pour « recel de criminel », accusant les missionnaires d'avoir aidé et assisté Rivoire alors qu'il était recherché pour des actes criminels. Les membres de la délégation des Inuits insistent sur la nécessité de faire toute la lumière sur la protection dont le prêtre a fourni lors de sa fuite du Canada en 1993.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page