top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Des mesures drastiques pour protéger le pont de Crimée ?

Selon des rapports de renseignement, la Russie aurait coulé des ferries dans le détroit de Kertch pour sauvegarder le pont de Crimée. Découvrez pourquoi cette décision pourrait changer la donne dans la région.


Mardi, le Service de renseignement militaire d’Ukraine a révélé que la Russie avait pris des mesures drastiques pour protéger le pont de Crimée des attaques potentielles, notamment en coulant des ferries dans le détroit de Kertch. Selon ces informations, un navire a déjà été immergé, et au moins cinq autres sont censés suivre. Des barrières de protection sont prévues pour connecter ces épaves dans un futur proche.

Cette révélation intervient dans le contexte de plusieurs attaques contre le pont de Crimée. Construit à la suite de l'annexion controversée de la Crimée par la Russie en 2014, ce pont a été la cible d'attaques répétées. Plus récemment, le 17 juillet, le Service de sécurité d’Ukraine (SBU) a revendiqué une opération contre le pont, utilisant un drone maritime expérimental qui a causé d'importants dégâts à une section routière. De plus, en octobre 2022, une autre attaque a été signalée, avec un camion piégé endommageant gravement le pont.

Les raisons exactes de cette décision de couler les ferries restent floues, mais elle souligne l'importance stratégique du pont de Crimée dans la région et les mesures que les autorités sont prêtes à prendre pour en assurer la sécurité.

bottom of page