top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Des soldats maliens et russes ont-ils réellement tué cinq civils à Soumouni ?

Les autorités maliennes de transition continuent de nier la présence de mercenaires russes du groupe Wagner sur leur territoire.


Le lundi 13 février au matin, une opération militaire menée par l'armée malienne et ses supplétifs russes a eu lieu dans le village de Soumouni, dans le centre du Mali. Les soldats ont ouvert le feu, tuant cinq hommes, dont le directeur de l'école du village, et blessant plusieurs autres personnes, évacuées par l'armée elle-même vers l'hôpital régional de Ségou.


Depuis plusieurs mois, les habitants de la zone, dont ceux de Soumouni, ont dû passer des accords avec les jihadistes pour pouvoir circuler et cultiver leurs champs en acceptant leurs règles, telles que les obligations vestimentaires ou le versement de l'impôt. Les soldats maliens et russes suspectaient la présence de jihadistes de la Katiba Macina du Jnim, liés à al-Qaïda.


Les autorités maliennes de transition continuent de nier la présence de mercenaires russes du groupe Wagner sur leur territoire et affirment que seuls des instructeurs russes soutiennent l'armée nationale, sans participer aux opérations de terrain. Cette opération meurtrière soulève de nouvelles questions sur la présence des mercenaires russes en Afrique, notamment au Mali, et sur leur rôle dans la lutte contre le terrorisme.


Commenti


bottom of page