top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Discours d'investiture d'Andry Rajoelina - réaffirmation des engagements


La prestation de serment marque officiellement le début du mandat du Président de la République Avec la cérémonie de prestation de serment derrière nous, il est maintenant temps pour Andry Rajoelina de retrousser ses manches et de se mettre au travail pour développer le pays. Les principales priorités de son mandat sont le capital humain, l'industrialisation et la gouvernance.


Le compte à rebours commence

"Le mandat présidentiel commence le jour de la prestation de serment", comme le stipule la Constitution. Andry Rajoelina, après la cérémonie d'investiture au stade de Barea à Mahamasina, est à nouveau officiellement le Président de la République et le Commandant suprême des Forces armées.


Après l'euphorie de sa réélection, l'excitation des préparatifs de son investiture et les festivités lors de l'événement, il est temps de se concentrer sur le travail à accomplir. Andry Rajoelina a résumé les défis colossaux auxquels il est confronté au cours de son second mandat dans son slogan de campagne, "Madagascar doit se développer". Il a souligné que son engagement à construire un avenir meilleur pour la population malagasy s'est renforcé en raison des épreuves auxquelles il a été confronté lors de son premier mandat, notamment la pandémie, les événements liés au climat et les trahisons politiques.


Bien que son premier mandat n'ait pas été de tout repos, il a fixé la barre encore plus haut pour son second mandat à Iavoloha. Il estime que le développement est un impératif, quelles que soient les circonstances. Dans son discours d'investiture, il a réaffirmé les priorités de son second mandat, mettant l'accent sur trois piliers : "le capital humain, l'industrialisation et la gouvernance".


Développement du capital humain

Andry Rajoelina a parlé de l'amélioration de l'accès à l'emploi, des niveaux de vie et des conditions sociales pour chaque citoyen dans son discours en malgache. Cela implique le renforcement de secteurs tels que la formation professionnelle, l'éducation, les soins de santé et l'accès à l'eau et à l'électricité. Malgré leur caractère fondamental pour le bien-être, ces deux besoins de base font défaut, même dans la capitale, depuis un certain temps.


Le Président reconnaît que "la croissance économique à laquelle nous aspirons dépend de l'amélioration du secteur de la production d'énergie". Ainsi, il a réitéré son engagement en faveur de la transition énergétique, soulignant la nécessité de commencer la construction de centrales hydroélectriques. Il a également déclaré que "d'ici six mois, quarante-sept districts seront dotés de centrales solaires" et avec la popularisation des kits solaires, "d'ici un an, aucun ménage n'utilisera de bougies ou de lampes à pétrole".


Priorités sociales et de gouvernance

En ce qui concerne les questions sociales, le Président a souligné que "la priorité sera donnée à la facilitation de l'accès à la planification familiale pour contribuer à l'amélioration du niveau de vie de chaque foyer". Dans le domaine de la gouvernance, il a assuré que "ce mandat sera marqué par une lutte active contre toutes les formes de corruption et toutes les actions qui servent les intérêts individuels au détriment du bien commun".


Il a également déclaré : "Je serai ferme dans le respect des valeurs d'intégrité, d'honnêteté et de loyauté qui s'appliquent à tous les responsables au service de la nation". Selon lui, "la mise en œuvre de réformes structurelles aura un impact positif et efficace sur la croissance économique du pays". Il a également affirmé son engagement à poursuivre les grands projets d'infrastructure, citant en exemple le pipeline Efaho et l'autoroute Antananarivo - Toamasina.


"Les grands projets que nous avons initiés transformeront indéniablement Madagascar et la conduiront vers l'émergence", a déclaré le Président. S'adressant aux Partenaires Techniques et Financiers (PTF), le Président Rajoelina a indiqué que le résultat de l'élection "est un signal fort de la volonté du peuple malgache de progresser dans la continuité et dans un environnement de paix et de stabilité, car on ne peut pas construire un pays sans stabilité".


Engagement en faveur de l'unité et de la solidarité

"À travers ce serment et avec un amour profond et sincère, je m'engage à diriger Madagascar, à construire une nation plus forte et plus prospère et à œuvrer pour son rayonnement. Je mettrai tout en œuvre pour garantir l'unité et la solidarité de la nation", a proclamé Andry Rajoelina. Il a également réaffirmé son ouverture à tous ceux qui sont prêts à travailler pour le peuple. Cette approche guidera-t-elle la composition du prochain gouvernement ?


En conclusion, le second mandat du Président Andry Rajoelina promet d'être une période de défis ambitieux et de transformations significatives pour Madagascar. Les défis sont considérables, mais l'engagement en faveur du développement, du capital humain, de l'industrialisation et d'une bonne gouvernance offre une feuille de route pour l'avenir du pays. Alors que la nation observe, la réussite de ces engagements sera étroitement surveillée et débattue dans l'arène politique.

12 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

תגובות

דירוג של 0 מתוך 5 כוכבים
אין עדיין דירוגים

הוספת דירוג
bottom of page