top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Disney France face à une tourmente interne : entre restructurations et controverses fiscales


Au cœur de Paris, la filiale française de The Walt Disney Company traverse une période tumultueuse marquée par un climat social tendu et des accusations d'évasion fiscale, alors que la direction annonce un nouveau plan de réductions d'effectifs.



Des plans sociaux répétitifs suscitent l'inquiétude

Depuis un an, Disney France a été secouée par plusieurs vagues de licenciements, la dernière en date prévoyant le départ de près de trente salariés. Ces suppressions d'emplois, s'inscrivant dans un plan mondial visant à éliminer 7 000 postes, ont suscité incompréhension et malaise parmi les employés. Les précédentes réductions de 2019 et 2021 avaient déjà vu le départ de 80 salariés, exacerbant les tensions et les interrogations sur la véritable santé économique de l'entreprise.


Le contrôle de "Burbank" et l'autonomie limitée de la filiale française

La gestion centralisée depuis Burbank, le siège américain de la multinationale, accentue le sentiment d'impuissance des employés français. Le siège contrôle tout, des productions de blockbusters jusqu'à l'organisation interne des filiales, y compris les décisions de licenciement. Cette centralisation soulève des questions sur l'autonomie et l'adaptabilité locale de la filiale française face aux spécificités du marché européen.


Soupçons d'évasion fiscale et surveillance de Bercy

En parallèle des défis internes, Disney France fait l'objet de scrutins pour des suspicions d'évasion fiscale. Bercy, le ministère de l'Économie et des Finances, garde un œil critique sur les mouvements financiers de la multinationale, questionnant la légitimité des réductions d'effectifs au regard de la rentabilité déclarée de l'entreprise dans le pays.


Réorientations stratégiques et perspectives d'avenir

Face aux défis du marché global du divertissement, Disney France a annoncé des changements stratégiques, notamment l'externalisation de son service "home entertainment". Ce pivot vers une gestion sous licence est censé maintenir les marges opérationnelles tout en réduisant les risques et coûts associés. En outre, la filiale prévoit de renforcer sa présence dans le numérique, avec vingt nouvelles embauches envisagées.


Un futur incertain pour Disney France

Alors que Disney France tente de naviguer dans ces eaux tumultueuses, l'avenir de la filiale reste incertain. Les décisions prises aujourd'hui, tant sur le plan social que stratégique, détermineront non seulement la survie de la filiale dans un marché en mutation mais aussi sa capacité à maintenir son intégrité face aux critiques et aux enquêtes réglementaires.

64 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page