top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Domination sans précédent : checkmat triomphe à la 17e édition du tournoi de grappling


Ce week-end, le dojo ESCA Antanimena était le théâtre d'exploits sportifs remarquables à l'occasion de la 17e édition du "Grappling Tournament". Organisée sous l'égide du club JJB ATTILA, cette compétition a rassemblé la crème de la crème des jujitsukas malgaches, confirmant le statut d'événement incontournable pour les amateurs et professionnels du grappling. Parmi les participants du club, Checkmat s'est distingué, réalisant une domination écrasante avec une récolte impressionnante de 20 médailles d'or.

Ascension spectaculaire de checkmat

Dès le début du tournoi, la détermination des combattants de Checkmat était palpable. Leur maîtrise technique en Gi et No-gi s'est traduite par des victoires écrasantes, notamment avec dix titres glanés lors des combats en kimono. Cette performance a été encore plus ressentie chez les jeunes compétiteurs, affirmant l'avenir prometteur du club. Des combattants notables comme Andy et Diary ont confirmé leur suprématie, tandis que de nouveaux talents ont émergé, illustrant la profondeur et la résilience de l'équipe.

Duel au sommet et performances époustouflantes

La tension était à son comble lors des combats avancés, où des duels internes entre les membres de Checkmat ont offert des spectacles haletants. Des moments décisifs, tels que la victoire de Rina Wilson et le doublé impressionnant d'Andy, ont marqué les esprits. Cependant, le triomphe ne s'arrêtait pas là, les débutants et les jeunes ajoutant à la gloire du club par leur persévérance et leur talent brut.

La concurrence féroce pour les places d'honneur

Derrière Checkmat, la bataille pour la suprématie était féroce. Guerreros a su tenir tête avec 14 médailles d'or, grâce notamment à des performances remarquables en Gi. JJB ATTILA, malgré son rôle d'organisateur, n'a pas été en reste, prouvant sa compétence particulièrement en combats sans kimono. D'autres clubs comme Southside, One Tribe et CBC 101 ont également montré de belles prouesses, ajoutant à l'atmosphère électrique du tournoi.

Des records et des promesses d'avenir

Le tournoi n'a pas seulement été une démonstration de force mais aussi de rapidité et de technique. Des disques impressionnants ont été établis, notamment par Mika Kely d'ATTILA et Nofy de Checkmat, respectivement en Gi et No-gi. Avec 180 combattants de 14 clubs différents, l'événement a souligné l'évolution dynamique du sport à Madagascar. Plus qu'une compétition, le tournoi a servi de plateforme préparatoire pour les athlètes visant le championnat du monde à Abu Dhabi, promettant un avenir encore plus brillant pour le grappling malgache sur la scène internationale.


1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page