top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Dona-Be Festival : Un événement rassembleur dans la région Sofia

La première édition du festival Dona-Be a été un succès émouvant, attirant la population Tsimihety à Antsohihy, la capitale de la région Sofia. Pendant trois jours, la ville était animée par la danse et la culture, réunissant ainsi les habitants dans une ambiance festive et prometteuse.


La première édition du festival Dona-Be a été accueillie avec joie et émotion à Antsohihy, la capitale de la région Sofia. L'objectif de rassembler la population Tsimihety dans cette grande ville a été atteint avec succès, et les habitants ont répondu en grand nombre à l'appel de l'événement. Pendant trois jours, la ville est devenue une immense piste de danse et un carrefour culturel animé. L'ouverture du festival a été marquée par la présence de dignitaires tels que le Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, le gouverneur et le préfet, témoignant de l'importance de l'événement pour la région.


Les soirées du festival ont été enflammées par les performances de deux artistes phares, Dadi Love et le Grand Maitre Tianjama, qui ont animé un grand bal au Tranompokonolona. Le lendemain, Wendy Cathalina et Ceasar ont poursuivi la fête en enflammant les planches installées au Terrain Travaux. La clôture du festival le dimanche 23 juillet a été tout aussi mémorable avec les prestations de Dadi Love, Hasley Mananasy, Rose, Sanga Love et Mama Red sur l'estrade. La population d'Antsohihy et des environs a été enchantée par ces spectacles de qualité. La première édition a été un succès retentissant, et les organisateurs promettent de relever la barre pour la deuxième édition en proposant des activités encore plus grandioses pour satisfaire le public.


Le festival Dona-Be est également porteur d'une ambition pour l'artiste-organisateur, qui souhaite dynamiser sa région natale et promouvoir la culture Tsimihety. La musique et le rythme Tsimihety jouent un rôle essentiel dans la culture de la Grande-Île, et le festival contribue à faire rayonner cette richesse artistique. Bien que la cadence occidentale gagne en popularité, la population reste fortement attachée aux chants du terroir. Dans cette optique, la population exprime son souhait de voir le festival Dona-Be prospérer et devenir l'un des grands événements culturels du Sud-Ouest de l'océan Indien.

7 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page