top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Douaniers français à Roissy débordés par les marchandises illégales

Chaque semaine, les douanes françaises saisissent des kilos de produits alimentaires, des végétaux, ainsi que des animaux protégés à l'aéroport Roissy-CDG, face à un marché en constante progression et des risques sanitaires élevés.


Lors d'un contrôle à l'aéroport, un voyageur en provenance du Mali se fait confisquer 7 kilos de végétaux et 4 kilos de viande séchée par une douanière. Les produits ont été saisis car le voyageur n'avait pas les certificats nécessaires pour les importer en France. Bien que le voyageur n'ait pas été poursuivi, il a dû remplir un bordereau de dessaisissement et repartir sans sa cargaison.


Chaque jour, les douanes françaises effectuent des dizaines de contrôles au terminal 2 de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle pour saisir entre 600 kg et une tonne de marchandises illégales, telles que des végétaux, de la viande de brousse, des animaux morts ou vivants, et jusqu'à 35 tonnes par an. Cependant, le chef adjoint de la brigade admet que ce chiffre pourrait être sous-estimé et que les douaniers ne peuvent pas tout contrôler malgré leur effectif de 40 personnes au terminal 2 et près de 1 600 dans tout l'aéroport. La saisie de ces produits est nécessaire car leur importation présente des risques sanitaires pour la faune, la flore et l'homme. Le chef des douanes de Roissy estime que le risque est élevé et qu'il est urgent de trouver des solutions pour protéger la santé publique.


Chaque semaine, entre 600 kilos et une tonne de végétaux, viande de brousse destinée à la consommation, animaux morts ou vivants, sont saisis par les douanes françaises à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Malgré 40 douaniers au terminal 2 et près de 1 600 dans tout l’aéroport, il est impossible de tout saisir. Les risques sanitaires pour la faune, la flore comme pour l’Homme sont élevés et la présidente de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) réclame une prise en compte des décideurs, des moyens supplémentaires pour les douaniers, une meilleure information des voyageurs et des saisies dès l’aéroport de départ. Un groupe de travail a été annoncé par la secrétaire d’État à l’Écologie pour trouver des mesures concrètes et rapides.


4 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page