top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Drame à Fihaonana Mangamila : Kidnapping, rançon exorbitante et terreur généralisée


Dans le paisible village de Fihaonana Mangamila, situé dans le district d’Anjozorobe, une attaque nocturne a brisé la sérénité habituelle, instaurant une atmosphère de terreur. Deux jeunes femmes, et un enfant innocent de seulement six mois, ont été les cibles malheureuses d'une action criminelle organisée et audacieuse.


Une nuit fatidique

Les événements ont basculé une nuit de vendredi, aux alentours de 22 heures. Alors que le village était plongé dans le calme, des dahalo armés ont fait irruption, kidnappant deux jeunes femmes, âgées de 20 et 29 ans, et un bébé de six mois. Ces victimes font partie de la famille d'un notable du village, un grossiste local. Les raisons exactes de ce kidnapping restent floues, mais l'argent semble être le principal mobile.


Une rançon astronomique et des menaces glaçantes

Peu après le kidnapping, les ravisseurs ont établi un contact téléphonique avec la famille des victimes. Leur demande ? Une somme colossale de 500 millions d’ariary pour libérer leurs otages. Pire encore, ils ont formulé une menace glaçante, affirmant qu'ils tueraient l'enfant si la famille osait contacter les forces de l'ordre.


Devant l’ampleur de la menace, la famille, désemparée, a engagé des négociations avec les kidnappeurs, espérant sauver leurs proches. La somme exigée a finalement été revue à 110 millions d'ariary, mais la tension reste palpable.


Une population terrorisée

L'onde de choc de cet incident a été ressentie à travers tout Fihaonana Mangamila. Devant la peur, de nombreux habitants ont modifié leurs habitudes, avec des femmes et des enfants cherchant refuge dans la forêt, tandis que les hommes sont restés pour veiller sur leurs foyers et protéger leurs possessions.


Intervention des forces de l’ordre

Les autorités locales, conscientes de la gravité de la situation, ont sollicité le soutien du SEG. Une grande mobilisation est en cours pour assurer la sécurité des otages et appréhender les criminels. Tout en tenant compte des négociations menées par la famille, les forces de l'ordre intensifient leurs efforts pour mettre fin à cette situation tragique.


Un village en attente

La tragédie qui a frappé Fihaonana Mangamila est un rappel sombre de la menace constante que représentent les dahalo dans certaines régions de Madagascar. La combinaison du kidnapping, des demandes de rançon et des menaces a exacerbé la peur parmi la population locale. À présent, les espoirs de la communauté reposent sur la fois la négociation et l'intervention des forces de l'ordre, dans l'espoir de voir les otages rentrer sains et saufs et les criminels rendre des comptes pour leurs actes.

8 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page