top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Edouard Philippe en faveur de quotas pour la régularisation des travailleurs sans papiers


Dans un contexte de débat autour du projet de loi sur l'immigration à l'Assemblée nationale, l'ancien Premier ministre, Edouard Philippe, s'est exprimé en faveur de l'établissement de « quotas » de régularisations pour les travailleurs sans papiers exerçant dans des secteurs où la demande de main-d'œuvre est forte. Cette proposition émerge alors que le débat sur l'immigration suscite des tensions et des divergences d'opinions.


Les propositions d'Edouard Philippe

Philippe a souligné la nécessité de régulariser certains travailleurs en situation irrégulière exerçant des métiers recherchés et ne posant pas de problème en matière de sécurité publique. Pour prévenir les inquiétudes liées à un possible afflux migratoire, il propose la mise en place de quotas, limitant ainsi le nombre de régularisations.


Dans une déclaration au Journal du Dimanche, l'ex-Premier ministre a affirmé : « Je ne soutiendrai jamais aucun texte qui constituerait un appel d’air. Cet article [du projet de loi] n’a rien de cela, il a vocation à essayer de trouver une solution pour un certain nombre d’étrangers en situation irrégulière, qui exercent effectivement des métiers dont nous avons besoin et qui ne posent pas de problème d’ordre public. »


Les débats autour du projet de loi sur l'immigration

La question de la régularisation des travailleurs sans papiers exerçant dans des secteurs en tension représente l'un des points les plus débattus du projet de loi sur l'immigration dirigé par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Cette clause est sujette à des réactions contrastées au sein des différentes forces politiques.


L'opposition de droite et d'extrême droite s'oppose fermement à cette mesure, arguant qu'elle pourrait inciter à un afflux de migrants. Cependant, au sein de la majorité macroniste, une frange de la gauche soutient l'inclusion d'un dispositif de régularisation dans le texte de loi.


La recherche d'un équilibre entre besoins économiques et contrôle migratoire

Cette proposition soulève la question cruciale de l'équilibre entre la nécessité de combler les postes vacants dans des secteurs essentiels de l'économie et les préoccupations liées à l'immigration incontrôlée. La mise en place de quotas pourrait représenter un compromis visant à satisfaire les besoins économiques tout en régulant le flux migratoire.


Les discussions autour de cette proposition continuent d'alimenter les débats politiques, lesquels soulignent la nécessité de trouver un équilibre délicat entre les impératifs économiques et les contraintes liées à la politique migratoire.


3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page