top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Emmanuel Macron en Asie centrale : une stratégie de contrepoids face à la Russie et la Chine


Emmanuel Macron s'est rendu au Kazakhstan et en Ouzbékistan, des nations stratégiques situées sur le projet chinois des "nouvelles routes de la soie". L'objectif du président français : renforcer les relations économiques avec ces pays, en particulier dans le secteur minier, et contrecarrer l'influence croissante de la Russie et de la Chine dans la région.

Kazakhstan : un partenaire stratégique pour la France

Depuis 2008, la France a établi un partenariat solide avec le Kazakhstan, une puissance économique de l'Asie centrale riche en ressources comme le pétrole, le charbon, l'uranium et les métaux rares. Alors que le pays est traditionnellement sous l'influence russe, il cherche à diversifier ses alliances face aux défis tels que la guerre en Ukraine, la montée en puissance de la Chine, et sa dépendance sécuritaire envers la Russie.

L'initiative Européenne "Global Gateway"

Face à l'expansion de l'influence chinoise, l'Union européenne a lancé la stratégie "Global Gateway", visant à investir dans des projets d'interconnectivité et d'infrastructures. Cette initiative montre la détermination de l'UE à renforcer sa présence dans la région et la France est pleinement alignée avec cette stratégie.

Position stratégique du Kazakhstan

Le Kazakhstan joue habilement de sa position géographique entre l'Europe et l'Asie pour diversifier ses relations. Malgré sa dépendance historique envers la Russie pour l'exportation de son pétrole, ses liens commerciaux avec l'UE se sont considérablement renforcés ces dernières années. Actuellement, l'UE est le principal investisseur dans le pays, surpassant même Moscou et Pékin.

La France et ses ambitions dans la région

Paris n'est pas en reste dans la compétition économique en Asie centrale. En tant que troisième partenaire commercial du Kazakhstan, la France montre un intérêt croissant pour le pays. Ceci est illustré par la délégation d'importants chefs d'entreprise français qui ont accompagné Macron lors de sa visite, notamment les PDG d'EDF, de Suez et d'Orano.

La visite d'Emmanuel Macron en Asie centrale symbolise la volonté de la France et de l'UE de renforcer leur influence dans une région stratégique, tout en offrant une alternative aux pays d'Asie centrale face aux géants que sont la Russie et la Chine. La compétition pour l'influence et les investissements dans cette région clé s'intensifie, et la France entend bien y jouer un rôle majeur.


9 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page