top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

En Allemagne, la Constitution et les institutions sont des cibles privilégiées pour les courants populistes

Le 23 mai 2024, l'Allemagne célèbre les 75 ans de sa Loi fondamentale, un anniversaire marquant dans un contexte mondial où les démocraties et l'État de droit sont souvent mis à l'épreuve. Cet anniversaire, survenant quelques mois après celui des 65 ans de la Constitution française, offre une occasion précieuse de réfléchir à la solidité et à la pérennité des principes fondamentaux de ces deux grandes démocraties européennes.



Lors de sa promulgation en 1949, peu de gens pariaient sur la longévité de la Loi fondamentale allemande. Le terme de « Constitution » avait été soigneusement observé pour indiquer qu'il s'agissait de la Constitution de la seule partie ouest de l'Allemagne, élaborée sous la supervision des forces alliées occupantes et sans la participation directe du peuple allemand. La tâche était immense : il s'agissait de reconstruire un ordre démocratique et libéral après la dévastation du régime nazi (1933-1945).


Un premier article prometteur

L'article premier, alinéa premier, de la nouvelle Constitution était porteur d'une promesse ambitieuse : « La dignité de l'être humain est intangible. Tous les pouvoirs publics ont le devoir de la respecter et de la protéger. » Cette déclaration fondamentale, au cœur de l'identité de la République fédérale d'Allemagne, visait à assurer une rupture nette avec les atrocités du passé nazi et à établir un socle solide pour la démocratie et les droits humains.


Leçons du passé : 1849 et 1919

Pourtant, l’histoire allemande offre des raisons de prudence. En 1849, la Constitution de l'église Saint-Paul avait déjà posé les bases d'un État libéral et démocratique, mais elle n'avait jamais été mise en pratique. En 1919, la Constitution de Weimar avait franchi un pas important vers la modernité politique et sociale, en intégrant des principes démocratiques, fédéralistes et sociaux. Cependant, cette Constitution avait dérivé vers la dictature dès 1930, remarquable qu'une « bonne » Constitution ne garantit pas essentiellement la stabilité démocratique.


La cible des courants populistes

Aujourd'hui, la Loi fondamentale allemande reste un pilier central de l'identité nationale et de la démocratie allemande. Cependant, elle est de plus en plus attaquée par des courants populistes qui cherchent à affaiblir les institutions démocratiques. Ces mouvements critiquent souvent les principes de base de la Constitution, cherchant à mobiliser le mécontentement populaire contre les élites politiques et juridiques.


Des menaces persistantes

Les courants populistes exploitent les failles et les tensions sociales pour remettre en question l'ordre constitutionnel. Ils ciblent particulièrement les institutions garantes de l'État de droit, comme les cours constitutionnelles et les médias libres, qu'ils accusent de partialité et de corruption. Cette stratégie vise à saper la confiance du public dans les institutions démocratiques et à créer un climat de méfiance généralisée.


L'importance de la vigilance démocratique

Pour préserver la démocratie allemande, il est crucial de rester vigilant face à ces attaques populistes. La défense des institutions démocratiques et de la Constitution doit être une priorité pour tous les acteurs politiques et sociaux. Cela inclut non seulement la protection des droits fondamentaux inscrits dans la Loi fondamentale, mais aussi le maintien d'un débat public sain et respectueux.


Le rôle de l'éducation civique

L'éducation civique joue un rôle essentiel dans la défense de la démocratie. Il est important de sensibiliser les citoyens, dès le plus jeune âge, à l'importance des institutions démocratiques et des droits fondamentaux. Une population bien informée et consciente de ses droits et devoirs est mieux à même de résister aux tentatives de manipulation populiste.


Une Constitution à défendre

Alors que l'Allemagne célèbre les 75 ans de sa Loi fondamentale, il est essentiel de reconnaître la valeur de cet héritage démocratique et de s'engager activement à le défendre. Les défis posés par les courants populistes ont nécessité une réponse ferme et concertée pour protéger les institutions et les principes qui ont permis à l'Allemagne de prospérer en tant que démocratie stable et respectueuse des droits humains. En ces temps de turbulences, l'engagement envers la Constitution et les institutions est plus crucial que jamais pour assurer un avenir démocratique durable.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page