top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

En attente d'un décret, le salaire minimum d'embauche dans le secteur privé est en suspens

Le salaire minimum d'embauche dans le secteur privé est en attente d'un décret gouvernemental.


Les partenaires sociaux, à savoir les employeurs et les employés, ont convenu d'une hausse de 10% du salaire minimum, fixé à 238 000 ariary. Cependant, le président de la République, Andry Rajoelina, a proposé un salaire minimum de 250 000 ariary, ce qui a conduit le patronat à suggérer que le gouvernement prenne en charge la différence de 12 000 ariary. Si cette proposition est acceptée, le gouvernement devra débourser un montant total de 20 milliards d'ariary pour répondre à l'objectif présidentiel de favoriser le social.


Selon le président du GEM Thierry Rajaona, l'effectivité du salaire minimum d'embauche révisé à la hausse dans le secteur privé dépend maintenant du décret gouvernemental. Les partenaires sociaux ont accepté une augmentation de 10%, fixant ainsi le salaire minimum à 238 000 ariary. Toutefois, le président de la République Andry Rajoelina a proposé un salaire minimum plus élevé de 250 000 ariary, ce qui a conduit le patronat à proposer que le gouvernement prenne en charge la différence de 12 000 ariary. Si cette proposition est acceptée, le gouvernement devra débourser un montant total de 20 milliards d'ariary pour répondre à l'objectif présidentiel de favoriser le social.


7 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page