top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Enquête sur l'affaire du riz avarié à Mahajanga : des officiels dans le collimateur


La région de Boeny à Madagascar fait face à un scandale impliquant une cargaison de riz avarié, entraînant l'ouverture d'une enquête sur plusieurs personnalités politiques de haut rang. Cette situation soulève des questions sur la gestion de la sécurité alimentaire et la probité des fonctionnaires impliqués.


Implication des autorités locales

Le gouverneur de Boeny, le préfet de Mahajanga, la vice-présidente de l’Assemblée nationale provinciale, deux députés et le président de la délégation spéciale de Mahajanga sont actuellement sous enquête pour leur rôle dans l'autorisation de la sortie de 50 tonnes de riz avarié. Cette implication des autorités soulève des préoccupations concernant la surveillance et le contrôle des produits alimentaires dans la région.


Contexte de l'affaire : un stockage prolongé

La cargaison, stockée depuis 2017 dans les entrepôts du port de Mahajanga, est devenue un sujet de mécontentement parmi les riverains en raison de son odeur nauséabonde. Les rapports indiquant une tentative de reconditionnement et de distribution sur le marché local, bien que démentis par le ministère, ont exacerbé les craintes de la population.


Enquête du ministère de la justice

La ministre de la Justice, Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa, a annoncé que son ministère mènera l’enquête sur cette affaire. L’arrestation de sept personnes, dont un dirigeant d’entreprise et un employé de la région de Boeny, marque un tournant dans l'enquête et suggère une possible complicité au sein des autorités locales.


Possibles charges de fraude alimentaire et corruption

Les individus impliqués dans cette affaire pourraient être poursuivis pour fraude alimentaire, complicité, association de malfaiteurs et corruption. Ces accusations graves reflètent la gravité de l'affaire et l'importance d'une gestion transparente et responsable des ressources alimentaires.


Un test pour la gouvernance et la justice à Madagascar

L'affaire du riz avarié à Mahajanga est un test crucial pour le système de justice et la gouvernance à Madagascar. Elle met en évidence la nécessité d’une surveillance renforcée des produits alimentaires et d’une responsabilité accrue des fonctionnaires. L'issue de cette enquête pourrait avoir des implications significatives pour la confiance du public dans les institutions gouvernementales et pour la sécurité alimentaire dans la région.

29 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page