top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Escalade du conflit Israël-Hamas : l'armée israélienne approuve des plans pour une offensive au Liban

L'armée israélienne a annoncé avoir approuvé des plans opérationnels pour une offensive au Liban, en réponse aux affrontements croissants avec le Hezbollah.



Mardi soir, l'armée israélienne a affirmé avoir validé des « plans opérationnels en vue d’une offensive au Liban ». Cette décision a été prise « dans le cadre de l’évaluation de la situation » menée en présence de hauts responsables militaires, dont le général de division Ori Gordin, commandant de la région militaire nord, et le chef de la direction des opérations, le général de division Oded Basiuk. Le communiqué mentionne également la nécessité de « continuer d’améliorer la préparation des troupes sur le terrain ».


Contexte de tensions croissantes

Cette annonce intervient alors qu'un envoyé spécial du président américain Joe Biden, Amos Hochstein, est en visite dans la région pour tenter de réduire les tensions à la frontière israélo-libanaise. Depuis le 7 octobre, les affrontements entre l’armée israélienne et le Hezbollah se sont intensifiés, devenant quasi quotidiens. Le chef de la diplomatie israélienne, Israël Katz, a même menacé le Hezbollah de destruction totale en cas de guerre, déclarant que « le Hezbollah sera détruit et le Liban sera touché durement » dans une « guerre totale ».


Menaces et réactions

Le Hezbollah a récemment diffusé des images supposées prises par un de ses drones au-dessus de Haïfa, un grand port du nord d'Israël. En réaction, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a souligné la gravité de la situation dans le nord d'Israël, affirmant que « cette crise peut se résoudre de deux manières : par la diplomatie ou par la guerre ».


Les implications d'une offensive

L'approbation des plans d'offensive par l'armée israélienne marque une étape significative dans l'escalade du conflit. Une intervention militaire au Liban pourrait avoir des conséquences graves, non seulement pour le Hezbollah et Israël, mais aussi pour la stabilité régionale. Les autorités israéliennes insistent sur la nécessité de préparer les troupes et d'assurer leur capacité à répondre efficacement aux menaces.


Le rôle des acteurs internationaux

La visite d'Amos Hochstein souligne l'intérêt des États-Unis pour une désescalade des tensions. Cependant, les menaces israéliennes et les provocations du Hezbollah montrent que les efforts diplomatiques pourraient ne pas suffire. La communauté internationale suit de près cette situation, consciente que toute escalade pourrait rapidement dégénérer en conflit régional.


La décision de l'armée israélienne d'approuver des plans pour une offensive au Liban représente un tournant potentiel dans le conflit avec le Hezbollah. Alors que les tensions continuent de monter, les appels à la diplomatie se heurtent à la réalité des préparatifs militaires. L'avenir immédiat de la région dépendra de la capacité des deux parties à trouver une solution pacifique, malgré les menaces et les provocations continues.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page