top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Espagne : alliance socialiste-Puigdemont secoue la scène politique

Alliance inattendue en Espagne : le parti socialiste s'associe à Puigdemont.


Francina Armengol, représentante du parti socialiste, a été élue présidente du Congrès des députés en Espagne, grâce au soutien crucial de Junts per Catalunya (Ensemble pour la Catalogne), le parti de Carles Puigdemont. Cet accord entre le parti socialiste et le mouvement séparatiste catalan représente une victoire politique pour le Premier ministre, Pedro Sanchez, avant le vote d’investiture prévu fin août ou début septembre. Le paysage politique espagnol demeure en effet tendu : les forces de droite et de gauche ont chacune 171 voix depuis les dernières élections législatives.


Les tractations politiques ont mis Junts, et en particulier Carles Puigdemont, au centre de la scène. Malgré ses aspirations initiales pour un référendum d’autodétermination et une amnistie suite à la tentative ratée de sécession de la Catalogne, l’accord final avec les socialistes semble bien plus modéré. Ces négociations ont culminé dans le choix de Francina Armengol, une alliée potentielle des indépendantistes catalans, compte tenu de ses liens avec l’archipel des Baléares et sa maîtrise du catalan.


La politique linguistique est également mise en avant. Mercredi dernier, Pedro Sanchez s'est engagé à promouvoir l'usage des langues régionales, telles que le catalan, le basque et le galicien, au sein des institutions européennes pendant la présidence tournante de l'Espagne au Conseil de l’Union européenne. Yolanda Diaz, la ministre sortante du travail, propose d’ailleurs que ces langues soient également utilisées au Congrès des députés et au Sénat.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page