top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Européennes 2024 : les pays où l’extrême droite l’emporte, ceux où elle plafonne

Les élections européennes de 2024 ont confirmé la montée de l'extrême droite dans plusieurs pays, avec des victoires spectaculaires et des reculs notables.



Du 6 au 9 juin, les 27 États membres de l'Union européenne ont voté pour leurs représentants au Parlement européen, révélant une progression significative des partis eurosceptiques et anti-immigration.


Des victoires spectaculaires

L'extrême droite a réalisé des percées impressionnantes dans plusieurs grands pays européens. En France et en Autriche, elle est arrivée en tête, envoyant un nombre important de députés au Parlement européen. En Italie et en Pologne, les partis nationalistes et anti-immigration ont également renforcé leur présence, confirmant une tendance déjà observée lors des précédentes élections nationales.


Une progression généralisée

Comparé au scrutin de 2019, l'extrême droite progresse dans la majorité des États membres de l'Union européenne. Cette montée en puissance reflète un mécontentement croissant vis-à-vis des politiques européennes actuelles, particulièrement en matière d'immigration et de souveraineté nationale. Des partis tels que le Rassemblement National en France et le FPÖ en Autriche ont su capitaliser sur ces préoccupations pour attirer un électorat de plus en plus large.


Des exceptions notables

Cependant, cette progression n'est pas uniforme. Dans les pays baltes, l'extrême droite n'a pas connu le même succès. Cette résistance peut s'expliquer par une sensibilité accrue à la menace expansionniste russe, qui pousse les électeurs à privilégier des partis pro-européens. En Finlande, le vote eurosceptique a même reculé, illustrant une dynamique différente par rapport à d'autres régions de l'Europe.


Analyse régionale

L'Europe de l'Est présente un tableau contrasté. Alors que certains pays, comme la Pologne, voient une progression de l'extrême droite, d'autres stagnent ou régressent. Cette diversité de résultats souligne la complexité des dynamiques politiques au sein de l'Union européenne, où les contextes nationaux jouent un rôle crucial dans les choix électoraux.


Les chiffres clés

Selon les estimations, plus de 180 élus d'extrême droite devraient faire leur entrée au Parlement européen. Ce chiffre impressionnant témoigne de la capacité de ces partis à mobiliser un électorat large et diversifié à travers le continent. Leur présence renforcée au Parlement pourrait avoir des implications significatives pour l'avenir des politiques européennes, notamment en matière d'immigration, de sécurité et de souveraineté nationale.


Les élections européennes de 2024 marquent une nouvelle étape dans la montée de l'extrême droite en Europe. Si certains pays résistent à cette tendance, la majorité des États membres voient une progression des partis eurosceptiques et anti-immigration. Cette évolution reflète des préoccupations profondes au sein de la société européenne et pose des défis majeurs pour l'avenir de l'Union européenne. Les résultats définitifs, notamment en Irlande, pourraient encore affiner cette analyse, mais les tendances actuelles indiquent clairement un tournant significatif dans la politique européenne.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page