top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Europe : La pénurie d'eau, un sujet sur lequel il faut se pencher

Des solutions commencent à être mises en œuvre pour faire face à la sécheresse qui sévit en Europe depuis l'été 2022 et qui est devenue un phénomène récurrent dans d'autres régions du monde depuis plusieurs années.


La sécheresse en Europe a provoqué des situations d'urgence telles que l'approvisionnement en eau potable par camion-citerne à Coucouron, en France, et la baisse de production électrique des barrages français de plus de 20%. Les précipitations actuelles ne suffiront pas à combler le déficit, avec déjà cinq départements en alerte renforcée. En Italie, Arcelor Mittal a été contraint d'arrêter son usine sidérurgique sur les bords du lac de Côme en raison du manque d'eau. La situation met en évidence l'importance de l'eau dans toutes les activités humaines, avec une consommation moyenne de 10% pour les particuliers, 20% pour l'industrie et 70% pour l'agriculture. Des solutions doivent être trouvées pour faire face à cette crise.


Le déficit en eau dû à la sécheresse est aggravé par le réchauffement climatique, mais également par l'augmentation de la demande liée à la croissance démographique, que les autorités n'ont pas toujours anticipée. De plus, le sous-investissement chronique dans les services de l'eau a eu un impact significatif, avec des déperditions de 20% dans les tuyaux en France et de 40% en Italie, dues notamment à un entretien différé des canalisations. La situation actuelle met en évidence la nécessité d'une gestion plus efficace des ressources en eau et d'un investissement accru dans les infrastructures.


Des solutions techniques existent pour répondre aux besoins en eau de l'agriculture et de l'industrie, les deux secteurs les plus gourmands en eau. La sobriété est encouragée, avec des pratiques agricoles plus économes et des systèmes d'irrigation adaptés, ainsi que le recyclage des eaux usées. Si Israël réinjecte 90% des eaux usées, l'Espagne en traite 15% et la France seulement 1%. Le dessalement de l'eau de mer est une autre option pour répondre à la rareté de l'eau douce, avec près de 70% des besoins en eau douce satisfaits par les stations de dessalement dans les pays du Golfe. Depuis les années 2000, cette activité connaît une croissance d'environ 10%. L'Europe commence également à s'y mettre, avec la construction d'usines de dessalement de l'eau de mer en Grande-Bretagne et à Barcelone.


Les collectivités territoriales sont souvent en charge de la gestion de l'eau, mais peuvent avoir des difficultés à financer les investissements nécessaires tels que les usines de dessalement qui impliquent souvent l'engagement des États via des partenariats public-privé. Les investisseurs privés commencent cependant à prendre conscience de l'importance des besoins liés à l'eau, avec des fonds tels que le fonds ODDO BHF Green Planet qui affecte 5% de ses actions à des entreprises actives dans la transition écologique liée à l'eau.

4 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page