top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Exportations à Madagascar : le girofle fléchit, le nickel relève la barre

Exportations malgaches : entre le déclin du girofle et la montée du nickel, comment Madagascar ajuste-t-il ses voiles commerciales en 2023?


Les exportations à Madagascar ont connu des hauts et des bas au cours du premier semestre 2023. Si le girofle, pilier historique du commerce extérieur, a vu son volume exporté diminuer, le nickel est venu renforcer l'économie avec une performance notable.

Madagascar, en dépit des récentes fluctuations, conserve son statut de leader mondial dans l'exportation de girofle. Les chiffres révélés par la Banky Foiben’i Madagasikara montrent une diminution de 20% des exportations des biens par rapport à 2022. Plus inquiétant encore, le volume des exportations de girofle a chuté de 14%, malgré une augmentation du prix de 4,3%. La Grande Île, avec sa production annuelle impressionnante de 40 000 tonnes, domine le marché du girofle, représentant 58% de la production africaine et 13% de la production mondiale.

La région d'Analanjirofo, littéralement "forêts de girofle", reste au cœur de cette industrie. Elle abrite 90% de la production nationale, soutenant environ 20 000 producteurs. La réglementation stricte imposée aux exportateurs vise à garantir la compétitivité du girofle malgache sur le marché mondial, face à des géants comme l'Inde et l'Indonésie.

Parallèlement, bien que d'autres secteurs tels que les entreprises franches et le cobalt aient connu un ralentissement, le nickel s'est démarqué. Enregistrant une augmentation de 7,7% de ses exportations, boostée par une hausse de 9,1% du volume exporté, le nickel devient une source majeure de recettes en devises, notamment grâce aux exportations d’Ambatovy.



17 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

留言

評等為 0(最高為 5 顆星)。
暫無評等

新增評等
bottom of page