top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Fête nationale : les drapeaux, peu visibles sur les maisons de certains quartiers de Tana

À l'approche de la fête nationale, les drapeaux malgaches se font rares sur les maisons de certains quartiers d'Antananarivo, malgré les incitations des autorités.


À moins de trois semaines de la fête de l’indépendance, les drapeaux nationaux devraient déjà orner les maisons d’habitation d'Antananarivo. Pourtant, cette tradition semble se raréfier dans certains quartiers, malgré les efforts des autorités pour encourager les citoyens à afficher les couleurs nationales.


Une tradition en déclin

Hisser le drapeau national dès le début du mois de juin est une habitude profondément ancrée à Madagascar depuis des décennies. Cependant, cette tradition tend à s’effacer, notamment dans la capitale. Bien que les bâtiments administratifs arborent fièrement les couleurs nationales depuis plusieurs jours, les façades des maisons d’habitation, particulièrement dans certains quartiers d’Antananarivo, restent étonnamment dépourvues du drapeau blanc-rouge-vert.


Les efforts des autorités

Chaque année, les hauts responsables du pays exhortent les citoyens à hisser le drapeau national à l'approche de la fête de l’indépendance. Cette année encore, cet appel a été renouvelé pour stimuler un enthousiasme qui semble en baisse. Le drapeau, symbole de la nation et de la souveraineté, est déjà bien présent sur les marchés de la capitale, vendu aux passants depuis la fin mai. Les prix varient entre 3000 ariary pour les petites dimensions et plus de 20 000 ariary pour les grandes tailles, adaptées aux grands bâtiments et édifices administratifs.


Obstacles et perceptions

Le coût des drapeaux est souvent cité par certains citoyens comme un obstacle à leur acquisition. Toutefois, cette explication est contestée par d'autres, qui soulignent que même les familles les plus modestes, comme celles vivant dans le bidonville de "la Réunion Kely" à Ampefiloha, parviennent à hisser le drapeau sur leurs habitations précaires. Autrefois, des initiatives de distribution de drapeaux étaient organisées pour aider les ménages à afficher les couleurs nationales, une pratique qui pourrait être revitalisée pour raviver cette tradition.


L'importance du drapeau national

Le drapeau national incarne la fierté et l’unité de la nation malgache. Il est un symbole puissant de la souveraineté du pays, particulièrement significatif pendant les célébrations de l’indépendance. L’absence de drapeaux sur les maisons d’habitation peut être perçue comme un manque d'engagement patriotique, ce qui inquiète certains observateurs et responsables. Ils appellent à une prise de conscience collective pour maintenir vivante cette tradition, qui contribue à renforcer le sentiment d’appartenance et de solidarité nationale.


Vers un renouveau de la tradition

Pour redonner vie à cette tradition, des efforts concertés sont nécessaires. Les autorités pourraient envisager de relancer les séances de distribution de drapeaux, en particulier dans les quartiers où le pouvoir d'achat est limité. Des campagnes de sensibilisation plus ciblées et des initiatives communautaires pourraient également aider à encourager les citoyens à participer activement à cette tradition. En valorisant l’importance du drapeau national et en facilitant son accès, il est possible de raviver l’enthousiasme des habitants d’Antananarivo à l’approche de la fête nationale.


Alors que la fête de l’indépendance approche, les autorités malgaches doivent redoubler d’efforts pour encourager les citoyens à hisser le drapeau national. Ce symbole de la souveraineté et de l’unité nationale mérite une place d’honneur sur les façades des maisons d’Antananarivo. En ravivant cette tradition, Madagascar peut renforcer son sentiment de fierté nationale et célébrer son indépendance avec l'éclat qu'elle mérite.

1 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page