top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

FFKM et la quête de stabilité : l'église au cœur du processus électoral à Madagascar


À seulement deux mois des élections présidentielles, le Conseil œcuménique des Églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) intensifie ses efforts pour jouer un rôle médiateur dans le climat politique actuel. Une rencontre hautement symbolique s'est déroulée entre les leaders du FFKM et le président Andry Rajoelina au Palais d'État d'Iavoloha. Cette rencontre, ayant duré plus d'une heure, n'était pas une simple formalité. Elle a été le théâtre de discussions qui pourraient peser lourd dans le destin du pays.


Un appel vibrant à l'apaisement Politique et Social

Au sortir de cette réunion, le président en exercice du FFKM, le pasteur Irako Ami Andriamahazosoa, s'est adressé à la presse et a lancé un appel à l'apaisement. Cet appel ne se limite pas à la classe politique; il s'étend au peuple malgache, à la presse et aux autorités étatiques. Dans un climat tendu et à un moment où plusieurs candidats ont déjà officialisé leur entrée dans la course présidentielle, la portée de cet appel à la tempérance ne saurait être sous-estimée.


Les manœuvres en coulisses : vers un report des élections ?

Ce qui intrigue encore plus, c'est que le FFKM n'est pas seulement actif sur le front médiatique, mais aussi en coulisses. Le Conseil travaille pour repousser l'échéance électorale. Cela soulève des questions délicates : ces candidats, ayant déjà versé leur caution électorale, accepteront-ils un tel changement? Et si oui, quelles seraient les ramifications pour le paysage politique de Madagascar?


Le rôle historique et potentiel du FFKM dans la politique malgache

Il convient de noter que le FFKM n'est pas un nouvel arrivant dans la sphère politique de Madagascar. Le Conseil a souvent joué un rôle dans la médiation et la facilitation du dialogue dans des moments critiques. L'intervention du FFKM à ce moment précis suggère que l'Église reconnaît la gravité de la situation actuelle et est prête à prendre des mesures proactives pour garantir une transition pacifique et démocratique.


L’église et la politique : une relation romplexe mais nécessaire

En dépit de l'apparente séparation entre le pouvoir ecclésiastique et le pouvoir politique, la réalité à Madagascar, comme dans de nombreux pays, démontre que les deux sont souvent intrinsèquement liés. Le FFKM tente de capitaliser sur son rôle traditionnel pour influencer positivement le processus électoral, sans pour autant s'immiscer directement dans le jeu politique, ce qui en soi est un exercice d'équilibre délicat.


Le FFKM pourra-t-il faire la différence?

En somme, l'action du FFKM intervient dans un moment crucial de l'histoire politique de Madagascar. L'Église, par son appel à l'apaisement et ses manœuvres en coulisses, peut-elle être le catalyseur d'un changement positif et d'une stabilité politique et sociale dans le pays ? L'avenir est incertain, mais une chose est claire : le FFKM a décidé de ne pas rester en marge mais d'être un acteur actif dans ce tournant décisif. Seul l'avenir dira si ses efforts aboutiront à un consensus national pour le bien du peuple malgache.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page