top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Fièvre Électorale : Tensions Croissantes dans le Pays avant les Élections

À quelques mois du premier tour de l'élection présidentielle, le climat politique se tend, marqué par des provocations et des conflits entre partisans de candidats rivaux.

À l'approche du premier tour de l'élection présidentielle, l'environnement politique malgache montre des signes de dégradation inquiétants. Les prémices de la campagne électorale sont assombries par des querelles grandissantes et des provocations de plus en plus vives entre les partisans des candidats en lice. Les camps des pro-Rajoelina, des pro-Ravalomanana et des pro-Siteny Randrianasoloniaiko semblent être plongés dans une intense compétition de dénigrement.


Parmi les figures déjà déclarées dans la course présidentielle figurent Marc Ravalomanana, Hajo Andrianainarivelo du MMM, Siteny Randrianasoloniaiko, ainsi que l'homme d'affaires Tahiana Razafinjoelina. La participation d'Andry Rajoelina devrait également être annoncée sous peu, laissant présager une concurrence électorale tendue.


Les tensions et provocations qui se matérialisent, en particulier sur les plateformes des médias sociaux et à travers les médias traditionnels, témoignent de la montée de l'animosité entre les camps rivaux. Bien que la campagne officielle ne débute qu'à partir du 10 octobre, chaque candidat semble déjà préparer sa stratégie, mobiliser ses partisans et s'efforcer de convaincre l'électorat.


L'intervention récente de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) a adressé un avertissement aux acteurs politiques locaux, mettant en garde contre les risques de troubles pré, pendant et post-électoraux. Cette initiative aurait également impliqué des échanges avec les militaires malgaches pour les sensibiliser à leurs responsabilités dans le maintien de la stabilité durant cette période critique.

0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page