top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Fia Mora : Vers une accessibilité accrue au poisson pour renforcer la sécurité alimentaire

Découvrez comment l'initiative Fia Mora, soutenue par le ministère de la Pêche et de l’Économie bleue, améliore la sécurité alimentaire en rendant le poisson plus abordable pour tous.

Dans le cadre de l'initiative sociale "Fia Mora", une collaboration inédite entre le ministère de la Pêche et de l'Économie bleue, la société Sopromer et le groupe Réfrigépêche Madagascar, a été mise en place. Cette alliance vise à augmenter la consommation de poisson, source essentielle de protéines, par la population malgache afin de lutter contre l'insécurité alimentaire. Suite à la signature de l'accord de partenariat hier, les poissons de mer "Drihy" et "Tretreky" seront disponibles au prix de 4 000 Ar le kilo à partir du 14 août 2023, date d'activation officielle de l'initiative "Fia Mora". Le projet est une réponse directe à la faible consommation de poissons au sein de la population, un problème exacerbé par la baisse du pouvoir d'achat.

L'accord de partenariat, qui s'étend sur deux mois, prévoit la commercialisation de ces espèces de poissons dans six points de vente de la société Sopromer situés à la capitale. Les lieux de vente ont été judicieusement sélectionnés en fonction de la densité de population, avec des emplacements à Bemasoandro Itaosy, Ambohipo, Tanjombato, Ankazomanga et Isotry. La décision de proposer ces variétés de poissons spécifiques est basée sur leur popularité auprès des consommateurs. Le prix au kilo a été abaissé de 6 800 Ar à 4 000 Ar, une mesure prise en réponse à la situation inflationniste actuelle qui touche le pays et qui met à l'épreuve les ménages.

Il convient de souligner que ce partenariat s'inscrit dans le cadre d'un projet pilote qui a pour vocation d'être étendu à d'autres régions de Madagascar. Des opérateurs supplémentaires du secteur de la pêche sont attendus pour se joindre à cette initiative, renforçant ainsi son impact et son efficacité. La démarche s'inscrit dans une stratégie plus large visant à augmenter la disponibilité de sources de protéines nutritives et à renforcer la sécurité alimentaire à travers le pays.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page