top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Filière langouste : vers une uniformisation de la période de fermeture de pêche


Toutes les parties prenantes de l'industrie de la langouste à Madagascar se sont réunies lors d'un atelier national sur l'exploitation et la gestion durable de ces ressources halieutiques. Organisé par le ministère de la Pêche et de l'Économie Bleue, cet atelier a rassemblé des pêcheurs, des mareyeurs, des collecteurs, des sociétés exportatrices de langoustes, ainsi que des autorités locales.


Réfléchir à l'uniformisation de la période de fermeture de pêche

Parmi les discussions et recommandations émises lors de cet atelier, un point important est ressorti : l'uniformisation de la période de fermeture de pêche aux langoustes. Actuellement, les régions du Sud du pays ont adopté une période de fermeture du 1er janvier au 31 mars de chaque année, tandis que les régions du Nord ont choisi le 1er octobre au 31 décembre. Cette différence complique le contrôle de la fermeture de pêche.


La reproduction des langoustes au cœur des préoccupations

Les participants à l'atelier ont proposé d'opter pour une période de fermeture de pêche du 1er janvier au 31 mars, car c'est la période de reproduction pour plus de 60% des langoustes. Cependant, ils attendent l'avis des scientifiques et des experts concernant les aspects socio-économiques avant de prendre une décision finale.


Prévenir la surexploitation des ressources langoustières

Face à la demande croissante sur le marché international, les acteurs de l'industrie de la langouste se préoccupent de la surexploitation potentielle de ces ressources. Ils envisagent de maîtriser les efforts de pêche et de promouvoir l'utilisation d'engins sélectifs, comme les nasses plutôt que les filets. Des échanges d'expériences entre les acteurs des régions nord et sud de Madagascar sont également envisagés.


Taille marchande tolérable

En ce qui concerne la taille marchande des langoustes, les participants estiment qu'une taille avoisinant les 18 cm devrait être tolérable si elle est supérieure à la taille marchande fixée par la réglementation actuelle, qui est de 20 cm.


L'atelier national sur les langoustes vise à promouvoir une exploitation durable de ces ressources et à maintenir l'exportation de langoustes depuis Madagascar vers des marchés tels que l'Europe, le Japon et la Chine.

bottom of page