top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Formation des journalistes sur les lois foncières à Madagascar : un pas vers une meilleure sensibilisation publique

Des journalistes de divers organes de presse ont suivi une formation intensive sur les lois et textes fonciers à Ampefy, visant à enrichir leur compréhension et leur capacité à rapporter sur ces sujets complexes.



Du 15 au 18 mai, une formation intensive sur les « lois et textes fonciers » a été dispensée à Ampefy. Cette initiative, orchestrée par le Projet de Promotion pour la Politique Foncière Responsable (ProPFR) en collaboration avec la GIZ, a réuni des journalistes de différents organes de presse, y compris le groupe Midi Madagasikara. L'objectif principal était de doter les participants de connaissances approfondies sur la législation foncière et les procédures de sécurisation des terres à Madagascar.


Contenu de la formation

Pendant ces quatre jours, plusieurs thèmes essentiels ont été abordés. Les participants ont exploré la législation foncière, les statuts des terres, les principales procédures relatives à la sécurisation foncière, la conservation foncière, l’abus de droit de propriété, et la gestion foncière décentralisée. Cette formation visait à améliorer la capacité des journalistes à analyser et rapporter sur les questions foncières de manière précise et éclairée.


Importance de la formation

Tohavina Rakotomamonjy, de la Direction des Domaines et de la Propriété Foncière, a souligné l'importance de cette initiative. "Former les journalistes sur les textes fonciers permettra de mieux sensibiliser le grand public sur la politique foncière rurale. Cette formation a également permis de faire un état des problématiques et des défis majeurs actuels sur le foncier à Madagascar." Grâce à cette formation, les journalistes sont désormais mieux équipés pour informer la population sur les enjeux fonciers, contribuant ainsi à une meilleure compréhension et à une gestion plus efficace des terres.


Création d’un réseau de journalistes

Un des résultats significatifs de cette formation est la création d'un réseau de journalistes spécialisés dans les questions foncières. Ce réseau facilitera la circulation et la diffusion des informations liées aux projets fonciers, assurant ainsi une couverture médiatique cohérente et informée. Cette initiative vise à renforcer la transparence et la sensibilisation publique sur les politiques foncières à Madagascar.


Défis et réalisations du ProPFR/GIZ

Le projet ProPFR/GIZ, qui a débuté en 2017 et se terminera en 2025, cible particulièrement les régions de Boeny et DIANA. Il se concentre sur la population rurale, avec une attention particulière aux femmes et aux groupes marginalisés. Parmi les défis majeurs identifiés figurent l'accès non sécurisé aux terres, des droits d'utilisation des ressources forestières mal garantis, l'absence ou l'application insuffisante de cadres juridiques, et les conflits relatifs à l'utilisation des terres.


Le projet a réalisé plusieurs avancées notables :

  • Délivrance de 43 689 certificats fonciers et 922 titres fonciers.

  • Délimitation et sécurisation de 52 605 hectares de parcelles agricoles et 147 000 hectares de forêts et pâturages.

  • Sensibilisation de 45 494 personnes sur la gouvernance foncière.

  • Formation de 780 techniciens en techniques de gestion foncière.

  • Ces réalisations montrent l'impact positif du projet sur la sécurisation foncière et la promotion de l'investissement rural.


Perspective et conclusion

La formation des journalistes sur les lois et textes fonciers représente un pas important vers une meilleure sensibilisation publique sur les questions foncières à Madagascar. En renforçant la capacité des journalistes à rapporter avec précision sur ces sujets, cette initiative contribue à une meilleure compréhension et gestion des ressources foncières. La création d’un réseau de journalistes spécialisés et les efforts continus du ProPFR/GIZ pour sécuriser les droits fonciers et encourager l'investissement sont des éléments clés pour un développement durable et inclusif de la région.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page