top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

France, Douha Mounib : de la radicalisation à la repentance.

Accusée d'avoir rejoint l'État islamique et d'avoir aidé des femmes à accoucher sur place, elle assume ses responsabilités et ses engagements passés, tout en se présentant aujourd'hui comme repentie.


"Repentie", mais jugée pour association de malfaiteurs terroriste, Douha Mounib risque une peine de trente ans de prison. Pendant trois jours, à compter de ce lundi 27 février, elle est en procès devant la cour d'assises spéciale de Paris. L'accusée de 32 ans, originaire de Nîmes, a rejoint deux fois l'État islamique en Irak et en Syrie, entre 2013 et 2017. Elle est également accusée d'avoir aidé des femmes à accoucher pendant son séjour sur place. Bien qu'elle assume ses actes passés, Douha Mounib soutient qu'elle a changé et qu'elle regrette son implication dans le terrorisme.


Avec calme et sans hésitation, Douha Mounib admet en grande partie les accusations portées contre elle. Elle explique comment elle a été radicalisée sur internet, abandonné ses études de sage-femme pour rejoindre l'État islamique à l'âge de 23 ans, et raconte ses deux voyages en Irak et en Syrie. Son premier voyage a été écourté à cause des bombardements et de sa grossesse difficile. Elle a ensuite multiplié les tentatives pour y retourner, passant par le Maroc, la Mauritanie et la Macédoine, avant de réussir à s'y rendre en 2015 avec son deuxième mari. Sur place, elle a aidé une douzaine de femmes à accoucher.


Aujourd'hui, Douha Mounib présente ses actions passées comme une manière de s'émanciper d'un environnement familial toxique. Elle tente de convaincre le tribunal qu'elle a changé et qu'elle regrette son implication dans le terrorisme. Toutefois, l'accusation estime que ses multiples tentatives pour rejoindre l'État islamique démontrent sa détermination et son rôle symbolique dans le projet civilisationnel de l'EI. Le procès est un moment crucial pour l'accusée, qui risque une peine de trente ans de prison. Son avocat et elle-même ont opté pour la franchise, mais le parquet est sceptique, en particulier en raison de sa tentative d'évasion fin 2021.

ความคิดเห็น


bottom of page