top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Fusillade meurtrière à l'université Charles de Prague : un drame sans lien apparent avec le terrorisme international


Le jeudi 21 décembre, une fusillade tragique a éclaté à l'Université Charles de Prague, coûtant la vie à quatorze personnes et en blessant vingt-cinq autres, dix d'entre elles grièvement. Le tireur, retrouvé mort sur les lieux, n'était pas connu des autorités, ce qui a semé la perplexité quant à ses motivations.


Détails de la fusillade et enquête en cours

Le chef de la police, Martin Vondrasek, a revu à la baisse le bilan initial de quinze morts pour confirmer quatorze victimes décédées lors de cet événement traumatisant. Il a également évoqué les vingt-cinq blessés, précisant que le tireur aurait pu être lié au décès de deux personnes survenu précédemment dans la forêt de Klanovicky, près de Prague. Cependant, l'assaillant ne figurait pas dans les fichiers de la police, laissant planer l'hypothèse d'une sélection aléatoire de ses cibles.


Absence de lien avec le terrorisme international

Les autorités tchèques, telles que le ministre de l'intérieur, Vit Rakusan, ont rapidement écarté toute implication de terrorisme international dans cet acte. Les investigations ont révélé la présence d'un grand nombre d'armes dans les locaux universitaires où s'est déroulée la fusillade. Le ministre a souligné l'intervention rapide et décisive de la police, potentiellement empêchant un bilan humain bien plus lourd.


Portrait du tireur et enchaînement des événements

D'après les informations fournies par Martin Vondrasek, le tireur, âgé de 24 ans, était étudiant à la faculté des arts de l'Université Charles. Le même jour, il aurait également assassiné son père dans le village de Hostoun, à l'ouest de Prague, avant de se rendre sur les lieux de la fusillade. Les autorités avaient déjà lancé des recherches pour le retrouver, suite au meurtre de son père. Avant l'attaque, le tireur aurait manifesté son intention de se suicider en se rendant à Prague.


Réactions nationales et internationales

La fusillade a suscité une vive émotion au sein de la communauté internationale. Le président tchèque a exprimé sa consternation, offrant ses condoléances aux familles endeuillées. De même, le premier ministre a annulé ses engagements pour retourner sur les lieux du drame. Les dirigeants étrangers, tels qu'Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen, ont fait part de leur solidarité et de leur choquante consternation face à cette violence inouïe.


La fusillade meurtrière à l'Université Charles de Prague reste un événement choquant et tragique, avec quatorze vies perdues et plusieurs autres personnes blessées. Les autorités mènent actuellement une enquête approfondie pour élucider les motivations du tireur et comprendre le déroulement précis des événements, dans le but de rendre justice aux victimes et d'éviter de telles tragédies à l'avenir.

4 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page