top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Germain Viatte, homme de musées, est décédé à 84 ans


Germain Viatte, historien de l'art et conservateur de musée, est décédé à l'âge de 84 ans. Figure majeure dans le monde des musées, il a joué un rôle déterminant dans la création du Centre Pompidou et du Musée du quai Branly à Paris, tout en contribuant à la renaissance des musées de Marseille.



Naissance d'une passion

Né le 3 juillet 1939 à Québec, au Canada, Germain Viatte a suivi des études de lettres à la Sorbonne et d'histoire de l'art à l'École du Louvre. Son amour pour les musées l'a mené en 1963 à la direction des musées de France (DMF), où il fut d'abord chargé de l'inspection des musées de province, puis nommé inspecteur principal. Fasciné par l'art contemporain, il a participé en 1967 à la création du Centre national d'art contemporain (CNAC), prélude au Centre Pompidou.


Rôle pionnier au centre pompidou

En 1973, Viatte rejoint le Centre Pompidou, alors en gestation, pour en diriger la documentation. Deux ans plus tard, il devient conservateur du Musée national d'art moderne (MNAM), sous la direction de Pontus Hulten. Il s'est alors attaché à combler les lacunes des collections, notamment dans l'abstraction, qui avait été négligée par les conservateurs précédents. Cependant, son implication dans l'acquisition de trois tableaux de Mondrian par le biais du critique Michel Seuphor a fait naître une polémique qui a un temps affecté sa carrière.


Renaissance des musées de Marseille et musée du Quai Branly

Après sa période au MNAM, Germain Viatte s'est tourné vers d'autres défis, contribuant activement à la renaissance des musées de Marseille. Il s'est ensuite impliqué dans la création du Musée du quai Branly, où il a fait preuve de sa passion pour l'art extra-européen. Cette institution, aujourd'hui reconnue internationalement, est un témoignage durable de sa vision muséale innovante.


L'héritage d'un visionnaire

Germain Viatte laisse derrière lui un héritage marquant, en tant que bâtisseur de musées et fervent défenseur de l'art contemporain. Sa capacité à voir au-delà des frontières traditionnelles de l'art européen a influencé la manière dont les musées envisagent désormais leurs collections et leur rôle. Son influence persiste dans chaque institution qu'il a touchée, de Paris à Marseille.


La mort de Germain Viatte marque la perte d'un homme qui a redéfini la muséologie en France. Son héritage continue d'inspirer les professionnels du secteur et de susciter l'admiration des visiteurs du Centre Pompidou, du Musée du quai Branly et bien d'autres lieux qui doivent une partie de leur existence à sa vision.


43 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page