top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Golfe du Mexique : une fuite de pétrole gigantesque dénoncée par Greenpeace et d'autres ONG.

Un désastre environnemental en plein cœur du golfe du Mexique ! Greenpeace et plusieurs ONG crient au scandale suite à une fuite de pétrole colossale de 400 km², provoquée par une explosion meurtrière. Décryptage de ce nouveau désastre écologique.


C'est un cri d'alarme qui résonne aujourd'hui dans le Golfe du Mexique alors que Greenpeace et plusieurs ONG dénoncent un véritable scandale écologique. Une fuite de pétrole d'une ampleur terrifiante s'étend sur plus de 400 km2, dévastant tout sur son passage. Le cauchemar a commencé suite à l'explosion tragique d'une plate-forme de production de gaz, qui a coûté la vie à deux ouvriers le 7 juillet dernier. Depuis lors, la marée noire se propage sans répit, mettant en péril la faune, la flore et l'écosystème marin de cette région.


Les ONG dénoncent fermement l'opacité des autorités concernant cette catastrophe. Malgré des preuves irréfutables fournies par des images satellite, la société d'exploitation Pemex a minimisé l'ampleur du désastre en qualifiant la fuite de "minime". Une attitude qui a provoqué l'indignation des défenseurs de l'environnement, car les faits parlent d'eux-mêmes. Les images satellite attestent clairement que la fuite a débuté autour du 4 juillet, soit trois jours avant le drame humain sur la plate-forme. Les ONG dénoncent une nouvelle fois l'inaction et la désinvolture des compagnies pétrolières face aux conséquences dévastatrices de leurs activités.


Malgré les dénégations de Pemex, les chiffres parlent d'une tout autre réalité. Les associations ont divulgué des statistiques accablantes, faisant état d'une augmentation de 152% des accidents liés à l'exploitation pétrolière au cours des deux dernières années. Dans ce contexte alarmant, Pemex, jadis symbole de la souveraineté nationale, est aujourd'hui plombée par une dette abyssale de 107,4 milliards de dollars. Cette situation met en lumière la nécessité urgente d'une réévaluation des pratiques de l'industrie pétrolière pour protéger l'environnement et les écosystèmes fragiles de notre planète.


Le Golfe du Mexique, autrefois paradis naturel, est maintenant en proie à un désastre écologique d'envergure. Face à l'ampleur de la catastrophe, la société Pemex doit être tenue responsable de ses actions irresponsables. Les ONG, avec Greenpeace en tête, continueront de faire pression pour que des mesures concrètes soient prises afin de préserver notre précieux environnement des ravages causés par l'avidité des entreprises pétrolières. L'heure est à la mobilisation générale pour protéger notre planète des conséquences dévastatrices de telles catastrophes environnementales.

bottom of page