top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Gouvernance Ntsay : démission après les législatives

Le gouvernement Ntsay se prépare à une transition imminente avec la proclamation des résultats officiels des législatives de 2024.



Christian Ntsay, entré à Mahazoarivo le 4 juin 2018, voit son mandat se rapprocher de sa fin alors que le compte à rebours a commencé pour le Premier ministre et ses ministres après le scrutin du 29 mai 2024.


Tradition républicaine

La tradition républicaine veut que le Premier ministre et son gouvernement démissionnent après la proclamation des résultats des élections législatives. En 2019, Christian Ntsay a suivi ce protocole, démissionnant le 19 juillet, deux semaines après l’annonce des résultats des législatives par la Haute Cour Constitutionnelle. Cette tradition sera respectée cette année avec la démission attendue du gouvernement entre le 27 juin et le 2 juillet 2024, soit environ deux semaines après la proclamation des résultats officiels du scrutin du 29 mai.


Le parti majoritaire et l’article 54 de la Constitution

La démission de Christian Ntsay et de son gouvernement mettra en application l'article 54 de la Constitution malgache. Cet article stipule que le président de la République doit nommer un Premier ministre proposé par le parti ou groupe de partis majoritaire à l'Assemblée nationale. Ce processus est essentiel pour maintenir la stabilité politique et garantir que le gouvernement reflète la volonté populaire exprimée lors des élections législatives.


Cohabitation politique exclue

Contrairement à certaines démocraties où la cohabitation politique est possible, Madagascar exclut cette possibilité. Avec l'IRMAR (Initiative pour le Renouveau de Madagascar) en position de force, ayant remporté 80 sièges selon les résultats provisoires de la Commission Nationale Électorale Indépendante (CENI), la majorité présidentielle semble assurée. L’IRMAR est donc en mesure de proposer le prochain Premier ministre, et Christian Ntsay pourrait bien être reconduit pour un quatrième mandat.


Vers un nouveau gouvernement

Parmi les 52 députés indépendants, certains pourraient rejoindre la majorité présidentielle dans l'espoir d'obtenir des postes au sein du Bureau permanent ou du nouveau gouvernement. Cependant, leur influence sur le choix du Premier ministre reste limitée. Christian Ntsay, qui occupe le poste de Premier ministre depuis le 4 juin 2018, pourrait voir son mandat prolongé, battant ainsi des records de longévité dans cette fonction.


Une période de transition

En conclusion, le gouvernement Ntsay se prépare à une période de transition après les législatives de 2024. La tradition républicaine de démission du gouvernement après les élections sera respectée, et le processus de nomination d'un nouveau Premier ministre par le parti majoritaire garantira la stabilité politique. La question reste de savoir si Christian Ntsay sera reconduit, mais une chose est sûre : le paysage politique malgache est en pleine mutation.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page