top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Grève du secteur médical en Israël suite à l'adoption d'une réforme de la justice

Les hôpitaux et dispensaires en Israël sont paralysés alors que les médecins se sont mis en grève en réponse à l'adoption d'une première partie de la réforme du système judiciaire. Ils considèrent être directement touchés par les nouvelles lois législatives qui pourraient avoir des incidences sur les soins de santé et les droits de leurs patients.


Les hôpitaux et dispensaires en Israël sont confrontés à une paralysie alors que les médecins se mobilisent en grève en réaction à l'adoption d'une partie de la réforme judiciaire. Les professionnels de la santé considèrent que les nouvelles lois législatives en place auront des répercussions directes sur les soins de santé de leurs patients. L'une des préoccupations majeures concerne l'annulation de la clause de "raisonnabilité" qui pourrait priver les femmes de leur droit à l'avortement, avec une simple décision du ministère de la Santé, sans possibilité de recours devant les tribunaux. Cette mesure suscite de vives inquiétudes et un appel à la préservation des principes démocratiques en matière de santé.


Les médecins arabes en Israël expriment également leur inquiétude quant à leur avenir professionnel et personnel. Près d'un millier de docteurs ont signé une pétition indiquant leur intention de quitter le pays pour s'installer à l'étranger, craignant les incidences de la réforme sur leur pratique médicale et leur identité ethnique. Le ministère de la Santé qualifie ces débrayages de médecins et de professions paramédicales d'illégaux et demande l'intervention du tribunal du Travail pour les réquisitionner, témoignant de la tension entre le gouvernement et le secteur médical en cette période de protestation.

2 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page