top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Guerre en Ukraine : Le Kremlin dément toute responsabilité concernant le drame survenu à Dnipro same

Dans un communiqué officiel, Moscou nie avoir été responsable du carnage à Dipro samedi dernier, et rejette la faute sur l’armée ukrainienne.



Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a évoqué en ces termes : ”C’est une vraie tragédie, mais pouvait être due à un tir de la défense antiaérienne ukrainienne.” Et de continuer : “Les forces armées russes ne bombardent pas les immeubles résidentiels, ni les infrastructures civiles, elles bombardent des cibles militaires ”, en dépit des frappes qui ont touché une multitude de cibles civiles depuis le début de l’invasion, le 24 février 2022.


Rappelons que samedi dernier, un missile russe s’est abattu sur un immeuble résidentiel de Dnipro, dans l’est de l’Ukraine. À l’heure où nous écrivons, le bilan fait état de 44 morts, dont 4 enfants, et 79 personnes ont été grièvement blessées, dont 16 enfants. Sans compter une quarantaine de personnes qui sont toujours portées disparues.


Tout de suite après, les déclarations condamnant cet acte ont fusé de toute part. La présidente de l’UE Ursula von der Leyen a dénoncé “un crime de guerre russe”. Antonio Guterres, quant à lui, a indiqué que c’est un nouvel exemple de “suspicion de violations du droit de la guerre”. Les Occidentaux ont par ailleurs intensifié leur aide militaire à l’Ukraine, face à la menace d’une nouvelle offensive russe d’ampleur.


De son côté, Vladimir Poutine a dénoncé « la ligne destructrice adoptée par le régime de Kiev qui a misé sur l’intensification des combats, avec le soutien de ses parrains occidentaux qui augmentent leurs livraisons d’armes et de matériel militaire ».

Commentaires


bottom of page