top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Guerre Israël-Hamas : une école de l’ONU à Gaza ciblée par l'armée israélienne

L'armée israélienne a revendiqué une attaque contre une école de l'UNRWA à Gaza, accusant le Hamas d'y avoir établi une base, et affirmant que cette offensive était justifiée par la présence de combattants du groupe islamiste.



Jeudi, l'armée israélienne a mené une attaque aérienne sur une école de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) dans la région de Nousseirat, à Gaza. Selon les autorités israéliennes, le Hamas utilisait cette école comme base opérationnelle. En conséquence, l'école a été entièrement détruite. Le Hamas a rapporté que 27 personnes ont été tuées dans ce bombardement, sans préciser si des combattants figuraient parmi les victimes.


Réaction et contexte militaire

Cette attaque s'inscrit dans un contexte de conflit intensifié entre Israël et le Hamas, marqué par des affrontements quasi quotidiens et des échanges de tirs. L'armée israélienne justifie ses actions par la nécessité de neutraliser des menaces directes et de protéger la sécurité nationale. De son côté, le Hamas condamne fermement ces frappes, les qualifiant de crimes de guerre et d'attaques délibérées contre des civils et des infrastructures humanitaires.


Décès d'un soldat israélien au nord

Parallèlement, l'armée israélienne a annoncé jeudi la mort d'un de ses soldats dans le nord d'Israël, suite à des affrontements transfrontaliers avec le Hezbollah libanais. L'identité du soldat a été publiée, mais l'armée n'a pas précisé le lieu exact de sa mort. La veille, deux drones explosifs, lancés depuis le Liban, avaient frappé la zone de Hurfeish, proche de la ligne de démarcation entre Israël et le Liban, accentuant les tensions dans cette région.


Une crise humanitaire aggravée

La situation humanitaire dans la bande de Gaza est alarmante. L'Unicef a alerté sur la pauvreté alimentaire sévère qui touche neuf enfants sur dix dans cette région. Ce rapport, basé sur des données récoltées entre décembre et avril, montre une dégradation dramatique de la situation depuis 2020, où seulement 13 % des enfants étaient dans cette situation critique. Les familles, bénéficiaires d'un programme d'aide financière, témoignent d'une détérioration rapide des conditions de vie, exacerbée par le conflit en cours.


Les implications et les réactions internationales

L'attaque de l'école de l'UNRWA et la mort du soldat israélien illustrent la gravité de l'escalade actuelle. Ces événements attirent l'attention internationale sur la nécessité urgente de trouver des solutions diplomatiques pour prévenir davantage de violence et de souffrance humaine. Les organisations humanitaires appellent à un cessez-le-feu et à des négociations pour garantir la protection des civils et l'accès à l'aide humanitaire.


Les récentes actions militaires et les graves conséquences humanitaires soulignent la complexité et la gravité du conflit Israël-Hamas. La communauté internationale est appelée à intensifier ses efforts pour favoriser un dialogue constructif et mettre fin à la violence qui continue de ravager la région.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page