top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Herimanana Razafimahefa : retour en tant que sénateur malgré la polémique


Herimanana Razafimahefa, ancien président du Sénat malgache, réintègre ses fonctions de sénateur après une destitution controversée et des allégations sur sa santé mentale.


Retour au Sénat

Après avoir été destitué de sa fonction de chef du Sénat, Herimanana Razafimahefa a fait son retour en tant que sénateur actif au Sénat d'Anosy. Cette décision a été prise lors d'une réunion au Palais de verre à Anosy, où 10 sénateurs se sont réunis pour discuter de l'ordre du jour de la session parlementaire en cours.


Controverse sur sa santé mentale

La destitution de Herimanana Razafimahefa a été précédée de controverses concernant sa santé mentale. Ses collègues sénateurs, y compris ceux de son propre parti politique, l'IRD, ont mis en question sa santé mentale après sa décision de reprendre le poste de chef de l'État par intérim. Cette polémique a conduit à sa destitution par un vote lors d'une session extraordinaire.


Examen médical

Pour réfuter les allégations sur sa santé mentale, Herimanana Razafimahefa a subi un examen médical effectué par le service de neuropsychiatrie de l'hôpital de Befelatanana. Les résultats ont conclu qu'il était en bonne santé physique et mentale, apte à exercer ses fonctions intellectuelles et professionnelles.


Motifs politiques

La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a également examiné la situation et a déclaré que les motifs de destitution étaient principalement politiques et liés au fonctionnement interne du Sénat, plutôt qu'à la santé mentale de Herimanana Razafimahefa.


Réconciliation au Sénat

La réunion au Sénat semble indiquer une réconciliation entre les sénateurs, et il a été convenu de poursuivre les travaux parlementaires, y compris l'examen du Projet de Loi de Finances 2024 (PLF 2024). Il semblerait que les membres du Sénat aient enterré la hache de guerre et cherchent à travailler ensemble malgré les désaccords passés.


Conclusions Politiques

Cette saga politique met en lumière le fait que même au sein d'une institution considérée comme composée de sages, les querelles politiques peuvent prendre le pas sur la rationalité, avec des accusations de santé mentale remises en question. La réintégration de Herimanana Razafimahefa en tant que sénateur soulève des questions sur la stabilité politique au sein de la Chambre haute de Madagascar.

7 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page